PSG-Barça : l'Espagne pointe du doigt l'arbitrage, les Blaugrana font grise mine

Si la satisfaction était visible dans les rangs du Paris Saint-Germain mardi soir, le FC Barcelone n'est pas vraiment ravi du nul (2-2) concédé en quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Le club catalan et la presse espagnole n'ont pas apprécié l'arbitrage de Wolfgang Stark, alors que les blessures de Messi et Mascherano inquiètent.



PSG-Barça : l'Espagne pointe du doigt l'arbitrage, les Blaugrana font grise mine

Si le match nul décroché par le Paris Saint-Germain face au FC Barcelone (2-2) au Parc des Princes laisse des espoirs de qualification pour les demi-finales de la Ligue des Champions, le club catalan n'a de son côté pas obtenu un mauvais résultat en inscrivant deux buts à l'extérieur avant de recevoir au Camp Nou, le 10 avril. La déception était toutefois palpable dans les rangs barcelonais après le coup de sifflet final.

«Quand tu prends un but à la dernière seconde et que tu as très bien joué en première mi-temps et été en place en seconde, ça met en colère. Le 2-1 aurait été plus juste» , a déclaré Xavi qui n'a pas digéré l'égalisation de Blaise Matuidi dans le temps additionnel. Même son de cloche du côté de Daniel Alves. «Nous sommes déçus. Nous nous attendions à faire un match différent de ce qu'on a vu. On les laisse revenir deux fois au score !» , a indiqué le Brésilien.

Wolfgang Stark pointé du doigt
 

Sur le banc blaugrana, c'est un sentiment d'injustice qui domine. «Il y a eu aussi quelques décisions arbitrales discutables. Ce qui n'est pas discutable, c'est qu'on méritait mieux. Le but d'Ibra est hors jeu, et sur le corner, quand on sort deux joueurs, la règle est qu'il faut en faire rentrer au moins un» , a lâché Jordi Roura. A l'image du bras droit de Tito Vilanova, la presse espagnole a fustigé l'arbitrage de Wolfgang Stark.

Les quotidiens espagnols ne décolèrent pas après le but accordé à Zlatan Ibrahimovic malgré sa position de hors-jeu. «Un but en position de hors-jeu d'un joueur qui ne devait pas disputer la rencontre suite à une sanction empêche le Barça de diriger Parisvers une élimination» , écrit Marca. «L'arbitre Wolfgang Stark a semblé vouloir gagner les bonnes grâces de Mourinho et faire oublier l'expulsion de Pepe à Bernabeu. (...) Stark a dû recevoir les félicitations du Mou, c'est certain» , lance El Mundo Deportivo.

Des propos qui font référence à la grosse polémique du 27 avril 2011 lors de la demi-finale aller de Ligue des Champions entre le Barça et le Real à Santiago Bernabeu. L'exclusion de Pepe avait provoqué la colère de José Mourinho qui avait lancé le fameux «Por que ?» en s'interrogeant sur les décisions souvent favorables aux Catalans.

Le Barça pleure déjà Messi et Mascherano

L'autre mauvaise nouvelle de la soirée pour les Blaugrana, c'est la sortie de Lionel Messi à la pause. L'Argentin pourrait être absent trois semaines suite à une blessure au biceps fémoral de la cuisse droite. Javier Mascherano sera également indisponible pendant 4 à 6 semaines à cause d'une lésion du ligament latéral interne du genou droit.

«Ces deux blessures sont encore pires que le résultat. En défense, nous sommes déjà un peu courts... 2-1, ça aurait été un bon résultat. Là...» , a déclaré Sergio Busquets après la rencontre dans des propos relayés par L'Equipe. «Il y a toutefois une très grosse envie de se reprendre au retour, avec un super public derrière l'équipe» , a-t-il conclu. Peut-être privé de Messi, le Barça sera tout de même revanchard dans une semaine...
 



Mercredi 3 Avril 2013 - 12:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter