PSG : Cabaye annonce la couleur pour la saison prochaine !

Interrogé par 20 Minutes, Yohan Cabaye a dressé le bilan de ses six mois au Paris SG et parle d'avenir.



Seule recrue hivernale du Paris SG cette saison, Yohan Cabaye (28 ans), qui s’est engagé jusqu’en juin 2017, est revenu sur ses six premiers mois parisiens dans les colonnes de 20 Minutes. « Ça n’a pas été mal. Je suis arrivé dans une équipe qui tournait depuis six, voire dix-huit mois ensemble, ce n’est pas facile. Mais je me suis bien adapté. Au final, j’ai joué pas mal de matchs (19 apparitions au total toutes compétitions confondues). Et si je n’ai pas tout joué, tant mieux pour moi. Avec une coupe du monde après, c’est bien, je ne serai pas cramé », a-t-il expliqué.  L’ancien taulier de Newcastle ne regrette pas son choix. « Aucun regret. Je joue dans une équipe avec de très grands joueurs. Je continue à progresser rien que de jouer avec eux. Il n’y a qu’à voir la qualité aux entraînements. La concentration, l’envie de remporter chaque petit jeu, l’engagement... Les joueurs savent pourquoi ils sont là », a-t-il glissé, retenant d’ailleurs l’essentiel. « Je suis arrivé en janvier, je n’ai joué qu’une demi saison. J’ai participé, mais c’est une saveur différente. Je prends. C’est un titre et sur un CV, c’est important », a-t-il lâché, répondant aux critiques ayant émaillé la fin de saison du club de la capitale.  « Sur cinq trophées disputés, on va en gagner trois (championnat, Coupe de la Ligue, trophée des champions). C’est une saison plus que réussie, très réussie même. Bien sûr il reste la déception de la Ligue des champions, mais c’est un projet c’est compliqué, c’est long. Le club grandit, se construit et les dirigeants font en sorte qu’on puisse atteindre tous les objectifs », a-t-il confié. Ambitieux, l’international tricolore (27 sélections, 2 buts) veut l’être. Après s’être bien adapter, il souhaite désormais devenir un membre plus important de l’équipe de Laurent Blanc. « J’ai envie de m’installer durablement dans l’équipe et le plus dur va arriver. Pour moi, la saison prochaine va être très importante », a-t-il conclu. Le message est passé.
Seule recrue hivernale du Paris SG cette saison, Yohan Cabaye (28 ans), qui s’est engagé jusqu’en juin 2017, est revenu sur ses six premiers mois parisiens dans les colonnes de 20 Minutes. « Ça n’a pas été mal. Je suis arrivé dans une équipe qui tournait depuis six, voire dix-huit mois ensemble, ce n’est pas facile. Mais je me suis bien adapté. Au final, j’ai joué pas mal de matchs (19 apparitions au total toutes compétitions confondues). Et si je n’ai pas tout joué, tant mieux pour moi. Avec une coupe du monde après, c’est bien, je ne serai pas cramé », a-t-il expliqué. L’ancien taulier de Newcastle ne regrette pas son choix. « Aucun regret. Je joue dans une équipe avec de très grands joueurs. Je continue à progresser rien que de jouer avec eux. Il n’y a qu’à voir la qualité aux entraînements. La concentration, l’envie de remporter chaque petit jeu, l’engagement... Les joueurs savent pourquoi ils sont là », a-t-il glissé, retenant d’ailleurs l’essentiel. « Je suis arrivé en janvier, je n’ai joué qu’une demi saison. J’ai participé, mais c’est une saveur différente. Je prends. C’est un titre et sur un CV, c’est important », a-t-il lâché, répondant aux critiques ayant émaillé la fin de saison du club de la capitale. « Sur cinq trophées disputés, on va en gagner trois (championnat, Coupe de la Ligue, trophée des champions). C’est une saison plus que réussie, très réussie même. Bien sûr il reste la déception de la Ligue des champions, mais c’est un projet c’est compliqué, c’est long. Le club grandit, se construit et les dirigeants font en sorte qu’on puisse atteindre tous les objectifs », a-t-il confié. Ambitieux, l’international tricolore (27 sélections, 2 buts) veut l’être. Après s’être bien adapter, il souhaite désormais devenir un membre plus important de l’équipe de Laurent Blanc. « J’ai envie de m’installer durablement dans l’équipe et le plus dur va arriver. Pour moi, la saison prochaine va être très importante », a-t-il conclu. Le message est passé.

Seule recrue hivernale du Paris SG cette saison, Yohan Cabaye (28 ans), qui s’est engagé jusqu’en juin 2017, est revenu sur ses six premiers mois parisiens dans les colonnes de 20 Minutes« Ça n’a pas été mal. Je suis arrivé dans une équipe qui tournait depuis six, voire dix-huit mois ensemble, ce n’est pas facile. Mais je me suis bien adapté. Au final, j’ai joué pas mal de matchs (19 apparitions au total toutes compétitions confondues). Et si je n’ai pas tout joué, tant mieux pour moi. Avec une coupe du monde après, c’est bien, je ne serai pas cramé », a-t-il expliqué.
 

L’ancien taulier de Newcastle ne regrette pas son choix. « Aucun regret. Je joue dans une équipe avec de très grands joueurs. Je continue à progresser rien que de jouer avec eux. Il n’y a qu’à voir la qualité aux entraînements. La concentration, l’envie de remporter chaque petit jeu, l’engagement... Les joueurs savent pourquoi ils sont là », a-t-il glissé, retenant d’ailleurs l’essentiel. « Je suis arrivé en janvier, je n’ai joué qu’une demi saison. J’ai participé, mais c’est une saveur différente. Je prends. C’est un titre et sur un CV, c’est important », a-t-il lâché, répondant aux critiques ayant émaillé la fin de saison du club de la capitale.
 

« Sur cinq trophées disputés, on va en gagner trois (championnat, Coupe de la Ligue, trophée des champions). C’est une saison plus que réussie, très réussie même. Bien sûr il reste la déception de la Ligue des champions, mais c’est un projet c’est compliqué, c’est long. Le club grandit, se construit et les dirigeants font en sorte qu’on puisse atteindre tous les objectifs », a-t-il confié. Ambitieux, l’international tricolore (27 sélections, 2 buts) veut l’être. Après s’être bien adapter, il souhaite désormais devenir un membre plus important de l’équipe de Laurent Blanc.« J’ai envie de m’installer durablement dans l’équipe et le plus dur va arriver. Pour moi, la saison prochaine va être très importante », a-t-il conclu. Le message est passé.

Source : Rfi.fr
 



Mercredi 7 Mai 2014 - 10:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter