PSG : Laurent Blanc raconte les coulisses de l’exploit

Laurent Blanc était évidemment ravi après la qualification du PSG en Ligue des Champions sur la pelouse de Chelsea. Il a confié la réaction du vestiaire parisien à la mi-temps de la rencontre, alors que le scénario était contraire.



« Je pense que ce soir le PSG est entré dans la cour des grands. Ce match fera partie des références du club dans beaucoup d’années. » Laurent Blanc, si pragmatique dans ses propos habituellement, a pris la mesure de l’exploit réalisé par le PSG sur la pelouse de Stamford Bridge mercredi soir. Malgré un scénario défavorable, malgré un match aller frustrant, malgré l’expulsion d’Ibrahimovic et une tension vive sur le terrain, le club de la capitale a réalisé l’impensable en sortant Chelsea au bout de la prolongation. Pour l’entraîneur parisien, heureux mais fatigué en conférence de presse, il était déjà temps de revenir sur les conditions dans lesquelles cette performance mythique est née.
  « Jouer à 10 n’était pas prévu. Mais même à la mi-temps j’ai trouvé des joueurs très ambitieux à l’idée de faire une grosse performance ce soir. On a été très solide défensivement, c’est ce que je leur avais préconisé pour rester le plus longtemps possible dans ce match. Notre charnière centrale a été, défensivement et offensivement, à l’image de tous les joueurs, très performante », a-t-il d’abord lancé, avant de détailler l’ambiance au sein du vestiaire à la mi-temps. Réduite à dix à la demi-heure de jeu, la formation parisienne était toute proche de définitivement craquer nerveusement et voyait le danger se rapprocher des cages de Sirigu.

 

Bluffé par l’attitude de ses joueurs

  « Sincèrement à la mi-temps j’ai été assez surpris que mon équipe soit d’une sérénité incroyable. On était désavantagé mais j’ai senti des joueurs qui voulaient continuer à jouer dans cette philosophie-là, en étant persuadé que même à 10 contre 11 ils étaient capables de faire un bon résultat et se qualifier », a raconté un Blanc bluffé par ses hommes. « L’ambiance était là. Il a fallu un peu recadrer les choses, changer un peu le système car on jouait à un de moins mais effectivement, les joueurs étaient conscients qu’il fallait donner plus que 100% », a-t-il poursuivi.

 
Alors que Thiago Silva a loué l’approche du match de son entraîneur, l’estime était clairement réciproque. Comment pouvait-il en être autrement au regard de la maîtrise collective affichée dans des conditions assez dantesques ? Au cœur d’une saison plus éprouvante que prévue, Laurent Blanc a trouvé en cette qualification pour les quarts de la Ligue des Champions des fondations assez solides pour rêver à une fin de saison étoilée.

Foot Mercato

Jeudi 12 Mars 2015 - 12:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter