PSG : Leonardo, Beckham, le Qatar... Pape Diouf ne fait pas de cadeau

Les périodes de clasico entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille sont toujours de bons souvenirs pour Pape Diouf. Avant le 8e de finale de la Coupe de France, l'ancien président de l'OM réalise une nouvelle sortie médiatique et ne se montre pas tendre avec le PSG.



Pape Diouf n'est pas emballé par le PSG version qatarie
Pape Diouf n'est pas emballé par le PSG version qatarie
Les débats houleux avant un clasico, Pape Diouf a connu cela lorsqu'il était président de l'Olympique de Marseille. Désormais loin du club phocéen, il continue de suivre avec intérêt les rencontres entre son club de coeur et le Paris Saint-Germain. L'ex-agent de joueurs n'hésite d'ailleurs pas à faire monter un peu la température avant le 8e de finale de la Coupe de France de ce mercredi (20h55).

P. Diouf - «Leonardo ? Il nous prend pour des andouilles»

Une rencontre que débutera David Beckham en tant que titulaire pour la première fois depuis son arrivée en janvier au PSG. Un recrutement dont la raison uniquement sportive évoquée par Leonardo n'a pas convaincu Diouf. «C'est un type bien, sauf quand il nous prend pour des andouilles en nous disant que Beckham vient uniquement pour le sportif. Quand on nous dit que Beckham va reverser son salaire à des oeuvres caritatives, alors que sa suite à l'hôtel vaut 510 000 € par mois, c'est gênant» , a-t-il déclaré au quotidien Le Parisien.

D'ailleurs, Diouf ne se montre pas très tendre au moment d'évoquer le Spice Boy, qui représente pour lui l'image artificielle donnée par le club de la capitale et ses moyens illimités. «La politique du chèque illimité est en contradiction avec les valeurs que je célèbre dans ce jeu. Quand je vois Beckham se comporter comme le premier supporter, alors qu'il ne savait même pas où se trouvait le Camp des Loges dix jours plus tôt, cela me semble étonnant, artificiel» , lâche-t-il.

L'OM champion avec 50% des investissements du PSG ?

On l'aura compris, l'ancien patron de l'OM n'est pas un grand fan de ce PSG version qatarie. Les strass et paillettes ce n'est pas pour lui. Diouf estime d'ailleurs que la tâche des Parisiens n'est pas difficile puisque avec de tels moyens financiers, il serait également champion avec un club comme Marseille en dépensant même moins. «Avec la moitié de ce que Paris a dépensé, j'ai la prétention de dire que je fais de l'OM un champion de France» , assure-t-il.

De l'argent en provenance du Qatar dont il n'aurait peut-être pas voulu puisqu'il s'interroge notamment sur l'implication du pays dans la guerre au Mali. «Il est à peu près démontré que les islamistes, dans ce désert, sont aussi financés par de l'argent qatarien, indique Diouf. Je n'ai pas de preuve, mais cela me bloque. Je me dis que le football n'est qu'un prétexte.» Des propos qui risquent de faire parler du côté des supporters des deux camps. Et si cela était volontaire ? Après tout, Diouf avoue lui-même qu'il aimait «bien ces ambiances un peu chaudes !» Tout ce qui peut faire la saveur d'un clasico en fait...
Source: Maxifoot.fr


Mercredi 27 Février 2013 - 17:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter