PSG : Leonardo se défend, mais sa carrière en France pourrait être menacée

Le directeur sportif du PSG a nié avoir volontairement donné un coup d'épaule à l'arbitre M. Castro. Ce qui ne devrait pas lui permettre d'échapper à une lourde sanction. Mais pour certains, c'est peut-être ce que le Brésilien recherche...



Le directeur sportif du PSG risquerait un an de suspension.
Le directeur sportif du PSG risquerait un an de suspension.

Cette année, le PSG fait vraiment tout en plus grand que les autres. Ce n'est pas une, mais deux polémiques que s'est offert le club de la capitale lors de la rencontre de la 35e journée de Ligue 1 contre Valenciennes (1-1) dimanche soir. La première concerne l'expulsion du défenseur Thiago Silva, jugée sévère par de nombreux observateurs. Mais ce débat a été balayé par celui qui entoure le coup d'épaule donné dans le vestiaire par Leonardo à l'arbitre M. Castro.

Leo nie en bloc

À chaque heure son nouveau rebondissement. En fin d'après-midi, on apprenait d'abord qu'un rapport complémentaire de l'arbitre avait été transmis à la commission de discipline. Au même moment, Leonardo se défendait sur le site du Parisien d'avoir agi de façon intentionnelle, jurant avoir seulement voulu «parler à l'arbitre», avant que le délégué ne le «bloque et [me] pousse vers l'arbitre. Moi, je ne l'ai pas bousculé. D'ailleurs, il ne se sent pas agressé. Il sait très bien ce qui s'est passé.» La remise d'un rapport semble plutôt indiquer l'inverse.
 

La fin de son aventure dans l'Hexagone ?

Provocateur, peut-être, mais violent, ce n'est pas l'image que Leonardo donnait de lui jusqu'alors. Au point que certains vont jusqu'à échafauder des théories originales, qui voudraient par exemple que le dirigeant ait agi volontairement dans le but de quitter la capitale. «J'ai l'impression que Leonardo veut se faire hara-kiri. Il voudrait se faire virer, il ne s'y prendrait pas autrement», a ainsi supposé le consultant Éric Di Meco sur RMC.

S'il semble peu probable que la commission aille jusqu'à retirer des points au PSG, l'ancien milieu gauche devrait en revanche écoper d'une lourde sanction. On parle d'un an de suspension. Auquel cas, volontairement ou non, Leo pourrait bel et bien avoir signé son arrêt de mort dans le football français. Ne serait-ce que pour avoir broyé l'opération séduction voulue par les propriétaires qataris du club de la capitale.

Maxifoot.fr
 



Mardi 7 Mai 2013 - 10:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter