PSG : l’ultime hommage de Blaise Matuidi à Zlatan Ibrahimovic

La Ligue 1 et la carrière française de Zlatan Ibrahimovic se sont arrêtées ce samedi soir. Après avoir reçu un vibrant hommage du Parc des Princes, le géant suédois restera aussi dans le coeur de Blaise Matuidi, son coéquipier.



«  C’est extraordinaire. Pour avoir vu jouer avec lui, au quotidien, que ça soit à l’entraînement ou en match, c’était la même chose. Honnêtement, c’est le plus grand joueur avec lequel j’ai joué. Il restera gravé dans l’esprit de la L1. On retiendra son nom et on est triste de voir un tel joueur partir, pour notre championnat et pour notre équipe », ces mots, ce sont ceux prononcés par Blaise Matuidi ce dimanche soir sur Canal Plus. Comme le sentiment que Zlatan Ibrahimovic ne laissera pas de vide qu’aux observateurs de la Ligue 1, mais aussi à ses coéquipiers qui ont appris à l’apprécier.

C’est le cas de Blaise Matuidi, l’un des internationaux français de cet effectif du Paris Saint-Germain qui contait encore sa première rencontre avec l’ancien joueur de l’AC Milan. Premier entraînement, premier contact et le géant Suédois montre qu’il est bien là et qu’il faudra batailler à l’entraînement. Il a aussi inculqué au PSG la culture de la gagne et du haut niveau même si cela ne s’est pas perçu forcément en Ligue des Champions, même si le club francilien reste sur quatre quarts de finale. Ce qui est sûr, c’est que L’international suédois laissera de grands souvenirs aux Parisiens et aux autres après cette saison qui l’a vu battre le record de buts du club parisien en Ligue (précédemment Bianchi, 37 buts en 1977-1978).

« Celle de samedi au Parc avec Ibra qui nous quitte. Il a tellement donné dans ce championnat... Il a été spectaculaire dans tout ce qu’il a entrepris. Il va laisser un grand vide, mais ça, ceux qui le critiquent s’en rendront compte quand il sera parti », a expliqué Blaise Matuidi quand Le Parisien  lui a demandé quelle image retenir de la saison. Si le milieu de terrain tricolore dit vrai, tout le monde s’en rendra compte assez vite et se mordra à coups sûrs les doigts. Mais c’est bien connu : on se rend compte de la vraie valeur des choses lorsqu’elles nous appartiennent plus.

Source: Rfi.fr



Lundi 16 Mai 2016 - 08:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter