PSG : les mises au point de Blanc sur Ibrahimovic et Cavani



On a connu des entraîneurs parisiens plus heureux de se présenter en conférence de presse après avoir gagné contre l’OM au Vélodrome... Forcément agacé de la cascade de blessures qui handicapent le PSG, Laurent Blanc n’avait donc pas spécialement le sourire cet après-midi, à la veille d’affronter Saint-Étienne en demi-finale de la Coupe de France. Peut-être aussi parce qu’il se doutait que les cas Ibrahimovic et Cavani, décevants face à Marseille, allaient être évoqués.


 
La sortie mouvementée d’Edinson Cavani a ainsi suscité beaucoup d’interrogations. Et Blanc s’est chargé de les éteindre en révélant les quelques phrases qu’il a échangées avec son attaquant uruguayen à cet instant précis. « J’ai fait une erreur avec lui, j’aurais dû le sortir à la mi-temps. Quand on te dit qu’il risque une blessure, j’aurais dû prendre la décision de le mettre au repos dès la mi-temps. Lui m’a dit qu’il se sentait encore capable de jouer. Je lui ai dit de faire 15-20 min. Je l’ai sorti au bout de 15 minutes et il m’a reproché de ne pas avoir attendu 20 minutes », a raconté Blanc, qui a indiqué avoir approfondi le sujet avec le principal concerné plus tôt dans la journée.

 

Ibrahimovic est fatigué

  Cela ne justifie cependant pas le faible rendement de Cavani au Vélodrome, lui qui a de nouveau évoqué au cours d’une interview sa déception de ne pas évoluer dans l’axe de l’attaque. « Dès que vous me posez une question sur Cavani, c’est soit sur son positionnement, soit son entente avec Ibra », s’est agacé Blanc. « Ce qui les intéresse les joueurs, c’est de savoir s’ils jouent. Depuis son arrivée, il joue énormément. Il marque moins de buts car il traverse une période difficile. Il faut se remettre au travail, devant le but, car il se procure beaucoup d’occasions. Moi ce qui compte pour lui, c’est qu’il soit plus efficace devant le but, chose qu’il est, qu’il a été et qu’il sera puisque c’est un grand buteur », a-t-il conclu, informant au passage du forfait de Cavani pour le match face à Saint-Étienne.

 
De même, au sujet d’Ibrahimovic, l’entraîneur du PSG a laissé entendre que le Suédois n’était pas au mieux de sa forme, sans que cela change quoi que ce soit à son importance sur le terrain. « Effectivement, comme plusieurs joueurs, il y a eu des retours de sélection difficiles à digérer, il en fait partie. Beaucoup de joueurs ont ressenti une fatigue physique, lui aussi. On espère toujours que Zlatan peut être un homme clé de la fin de la saison, parce qu’il marque, qu’il peut faire une action de classe. Il en a toujours les capacités. C’est quelqu’un qui est capable de surprendre. L’adversaire le sait aussi. On essaie de le mettre dans les meilleures dispositions. Il a eu une saison très compliquée, mais il nous reste des matches intéressants, voire les plus intéressants de la saison. J’attends qu’il soit au maximum de ses moyens », a-t-il déclaré. Blanc est trop expérimenté pour ignorer que le PSG ne pourra pas remplir ses objectifs très élevés sans ses deux meilleurs buteurs au rendez-vous.

Footmercato

Mardi 7 Avril 2015 - 17:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter