Paix en Casamance : Les femmes d’Oussouye accélèrent la cadence



Elles sont environ 300 femmes venant du département d’Oussouye dans le Sud du pays, à organiser une cérémonie sacrificielle dans la localité. Ceci dans le cadre d’une initiative qui contribue à faciliter le processus de paix en Casamance et à mettre les populations et les membres du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC),  combattants et civils donc, dans une dynamique de pardon et de paix. Cette cérémonie traditionnelle de sacrifice rituelle et de communication se veut un impact positif sur le processus de paix en cours, selon l’ancien ministre d’Etat, Robert Sagna, par ailleurs coordonnateur du Groupe de Réflexion pour la Paix en Casamance (GRPC) et parrain de cette manifestation au même titre que l’Alliance pour la Paix en Casamance que dirige l’ancien gouverneur de Dakar, Saliou Sambou.
 

Ces sacrifices sont organisés pour ancrer la dynamique de paix et à créer les conditions favorables pour une paix définitive et irréversible au sein des populations qui ont une grande influence dans les comportements des combattants du maquis MFDC. Pendant deux (2), selon le correspondant de la Rfm, ces femmes se sont retrouvées dans le bois sacré pour formuler des prières dans le cadre des négociations entre le gouvernement et le maquis. 


Vendredi 4 Juillet 2014 - 16:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter