Panafricanisme : L’Ugb à l’avant-garde.

Le professeur de Droit constitutionnel de l’Université Gaston Berger, Baba Ly Sall, est porté à la tête du comité chargé de former une cellule chargée de réfléchir sur le panafricanisme et les Etats Unis d’Afrique.



 «C’est une première étape, d’autres vont suivre qui consistent à allers vers les universités, ensuite, vers les  universités africaines. Ce que vous avez constaté peut tenir en un mot : la massification. Cette initiative qui consiste à aller avec le temps que cela prendra, une génération ou un peu plus, vers les Etats d’Afrique unis. L’unité politique de l’Afrique, que le rêve d’illustres devanciers, deviennent enfin réalité d’ici quelques années ou d’ici quelques décennies», a déclara le Pr Baba Ly Sall après sa nomination.

Mais, le constitutionnalise déplore le manque de programmes, dans les universités, enseignant les panafricanistes comme Cheikh Anta Diop : ««Le rôle des universités c’est d’essayer de porter le débat, de populariser cette nécessité, de faire en sorte qu’on puisse en parler un peu plus, mais surtout que l’on enseigne la chose. Parce que dans les universités, on a remarqué qu’il n’y a pas de programmes sur Cheikh Anta ou d’autres africains qui ont travaillé sur le panafricanisme, l’histoire de l’Afrique, la nécessité d’une Afrique unie, qu’il y ait à la fois une animation scientifique, mais aussi qu’on aille vers des programmes beaucoup plus ciblés d’une meilleur connaissance de l’Afrique et des Africains».

Ousmane Demba Kane

Dimanche 14 Février 2016 - 13:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter