Panama papers : DPW dans de sales draps

Il est attesté que Dubaï Port World a versé de fortes sommes d’argent au complice présumé de Karim Wade qui a usé de subterfuges pour créer deux sociétés au Panama pour planquer l’argent récolté dans les paradis fiscaux. La question que tout le monde se pose est de savoir si les plus hautes autorités, compte-tenu du tollé mondial, vont jeter un coup d’œil sur les liaisons de Mamadou Pouye.



Dès les premières heures de l’enquête sur les biens présumés mal acquis, la Section de Recherche de la gendarmerie avait découvert que l’action majoritaire de Dubaï Port Sénégal et Dubaï Port Ltd, une entité logée dans les Iles Vierges. Les autorités avaient alors exigé que Dubaï Port Ltd soit « éjectée » du capital mais aussi que l’entreprise verse un reliquat de 24 milliards de F CFA, pour éviter des poursuites judiciaires alors qu’elle venait d’être placée sous administration provisoire.

Pendant ce temps l’ancien Directeur général du Port, Bara Sady, accusé d’avoir « aidé » Dubaï Port, a été inculpé  et placé sous mandat de dépôt avant d’obtenir une liberté provisoire.               

L’inspection général d’Etat (IGE) qui avait demandé des poursuites contre Bara Sady, avait aussi recommandé que les dirigeants de Dubaï Port soient traduits devant la justice. Non seulement ses dirigeants ne feront pas face au juges, mais on leur a confié la conception du Port du futur.

 A vrai dire, l’IGE n’avait fait qu’enfoncer le clou après la Cour des Comptes de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) en confirmant que le contrat de concession attribué à Dubaï est irrégulièrement couchée sur papier. 


Mercredi 6 Avril 2016 - 08:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter