Panne de l’appareil de radiothérapie: Eva Marie Coll Seck met en place un comité de gestion



L’alerte a été lancée depuis la mi-janvier, dans le cadre de la prise en charge du cancer, le seul appareil de radiothérapie qui se trouve à l'hôpital Aristide le Dantec est encore tombé en panne; une panne sérieuse. Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a finalement réagi.

«En raison d’une panne, l’appareil de radiothérapie du Service de Cancérologie de l’Hôpital Aristide le Dantec a cessé ses activités. Un comité de gestion de la Radiothérapie dirigé par le Directeur Général de la Santé et composé de cancérologues de l’Hôpital Aristide le Dantec et de l’Hôpital Dalal Jamm, d'experts de la Direction des Infrastructures, des Equipements et de la Maintenance, de l’Agence Nationale de Radioprotection, des Etablissements Publics de Santé et des Représentants des associations des malades est à pied d’œuvre pour effectuer d’une part, les vérifications sur l'appareil et d’autre part, prendre les dispositions pour le remplacement de ce dernier», lit-on dans le communiqué parvenu à Pressafrik.com.

Le document précise que «ledit comité travaille également sur le dossier relatif à la prise en charge de nos compatriotes à l’étranger».
 
«Plusieurs actions déjà initiées par le Ministère de la Santé et de l’Action sociale pour faire face à cette situation », selon les services d’Eva Marie Coll Seck qui indiquent que «l'Etat du Sénégal a mobilisé, dans son budget, les ressources nécessaires (3.600.000.000) pour le remplacement de cet appareil en procédure d'urgence; par ailleurs l'acquisition au courant de l’année 2017 de deux autres appareils de radiothérapie pour l’Hôpital Dalal Diam est en cours. A cela, s’ajoute la réalisation d’un Centre National d’Oncologie financé par la République de Corée qui aura entre autres deux accélérateurs linéaires pour la radiothérapie. L'étude de faisabilité est terminée».
 
Enfin, «durant la phase transitoire et dans le cadre de la coopération internationale, les malades éligibles et initialement traités à l'Hôpital le Dantec bénéficieront de l'assistance nécessaire pour suivre des séances de radiothérapie dans les pays déjà retenus. A cet effet, un comité scientifique chargé d’identifier les malades éligibles à l’évacuation pour la radiothérapie est mis en place. Ce comité rend compte au comité de gestion de la radiothérapie. Toutes les instances concernées ont été invitées à prendre toutes les dispositions idoines et dans les meilleurs délais pour assurer la continuité de prestations de services de qualité basée sur la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie au profit des patients. Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale qui reste très sensible à cette épreuve est particulièrement déterminé à assurer à nos patients une prise en charge adéquate dans les meilleures conditions possibles», stipule le communiqué. 


Lundi 23 Janvier 2017 - 23:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter