Pape Diouf sur la crise à l'OM : "Les joueurs se fichent des coups de gueule"

Pape Diouf ne croit pas du tout au pouvoir du coup de gueule de Margarita Louis-Dreyfus sur l'effectif de l'OM. L'ancien président du club, qui rompt le silence dans Le Parisien, prend la défense de Didier Deschamps et nie être intéressé par une éventuelle reprise du club, même partielle.



Pape Diouf sur la crise à l'OM  : "Les joueurs se fichent des coups de gueule"
Pape Diouf a fait une exception au devoir de réserve qu'il s'impose sur l'OM depuis son départ en 2009. Ce lundi, il porte un regard chirurgical sur la situation du club phocéen, quinzième de Ligue 1, dans un entretien accordé au Parisien. L'ex-patron du club phocéen ne dit pas pourquoi il retrouve d'un coup son verbe si précieux pour commenter l'actualité du club, mais la sensation d'avoir été réhabilité y semble pour quelque chose. Il raconte cette scène l'impliquant lui, et Vincent Labrune, très proche de la famille Louis-Dreyfus devenu président du club cet été. "Il avait souhaité renouer avec moi lors de la remise du Ballon d'or à Zurich. On s'était retrouvé l'un en face de l'autre. C'était une manière de se défier, cette période est passée. Il m'a encore appelé récemment pour me dire : 'Pape, très franchement, nous avons été très injustes quand nous t'avons reproché une masse salariale trop importante. Au contraire, tu en avais une maîtrise parfaite'. Qu'il l'ait reconnu et souligne ma gestion aujoud'hui, cela l'honore et permet de rétablir les choses."

"Deschamps, à qui on veut faire porter le chapeau..."


Cela l'honore, certes, mais cela ne suffit pas aux yeux de l'ancien agent de joueurs, pour recevoir des louanges sur la façon dont il gère ce début de saison raté (1 victoire en 10 journées de L1). A lire Pape Diouf, le remontage de bretelles de jeudi dernier à la Commanderie réalisé par Margarita Louis-Dreyfus et Labrune lui-même a peu de chances de produire ses effets. "Ne pensez pas que le coup de gueule, même d'un actionnaire, peut avoir une conséquence directe sur leur comportement. Ils s'en fichent. Demain, ils partent dans une autre équipe. Il ne faut pas qu'il y ait deux voix dans un club, deux sources de responsabilités. Les joueurs peuvent s'engouffrer là-dedans."

L'autorité pour les joueurs, est et doit être Deschamps, souligne en creux Diouf, qui ne fait pas de l'entraîneur le responsable de la situation actuelle. Du moins, pas seul. " Je constate que Deschamps, à qui on veut faire porter le chapeau, a permis au club de gagner des titres ces deux dernières saisons. Il faut, à vouloir déterminer des responsabilités, approfondir cette recherche et ne pas la limiter à Deschamps." L'homme qui avait attiré Deschamps à la suite d'Eric Gerets, en 2009, dément enfin tout projet consistant à reprendre l'OM, adossé à de gros investisseurs. "Je n'envisage pas cette perspective" assure Diouf au Parisien.
[Eurosport.fr]url:http://www.eurosport.fr/football/ligue-1/2011-2012/diouf-ils-s-en-fichent_sto2992948/story.shtml


Lundi 17 Octobre 2011 - 17:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter