Papiss Demba Cissé : " Entre Aliou Cissé et moi, ..."

Absent de la Tanière depuis la CAN 2015 en Guinée Equatoriale, l'attaquant international sénégalais de Newcastle (Premier League) Papiss Cissé, s'est confié sur beaucoup de sujets liés notamment à son avenir en sélection et à l'histoire de son mariage. Extraits.



Papiss Demba Cissé : " Entre Aliou Cissé et moi, ..."
  • Equipe nationale
« Aliou (Cissé), je ne l’ai jamais eu au téléphone. Il ne m’a jamais appelé. On ne s’est pas parlé, donc je n’ai réellement pas connaissance de son projet. (…) Qu’il m’appelle ou pas, je suis et reste un sénégalais et donc le premier supporter de cette équipe. Par contre je veux que ceci soit clair : je n’ai dit à personne que je mettais un terme à ma carrière en équipe nationale. J’ai entendu dire qu’il (Aliou Cissé) aurait essayé de m’appeler et ne m’a pas eu, mais s’il veut me joindre, il peut le faire. Je sais très bien qu’il est venu en Angleterre. Il est venu à West Ham (club de Diafra Sakho et Cheikhou Kouyaté). Moi je n’ai pas ce problème. Qu’il vienne me voir ou pas, je resterai le même. J’ai fait ma carrière tout seul, ce n’est pas Aliou Cissé qui m’a aidé à être le joueur que je suis. (…) Si un jour je dois travailler avec Aliou Cissé, ça se fera. Je ne vais jamais l’appeler. Jamais. Ce n’est pas mon rôle. C’est un grand frère à moi, j’ai beaucoup de respect pour lui, on se parle en mandingue à chaque fois que l’occasion se présente. Mais ce n’est pas une raison pour demander des passe-droits. Je ne vais jamais appeler un entraineur pour lui demander des comptes ou pour quémander une sélection. »
 
  • Relations avec ses coéquipiers
Demba Ba

«C’était un grand plaisir de retrouver Demba Ba, un compatriote à Newcastle. Il m’a aidé sur beaucoup de choses, à m’installer, à m’intégrer au club… A un certain moment, il peut y avoir des hauts et des bas. C’est normal, parce que quand tu viens dans un club, tu trouves le meilleur buteur. Tu arrives et tu enchaînes les buts. Ça peut déstabiliser l’autre. Mais Dieu merci, Demba et moi avons continué à garder les mêmes relations. Même lui entendait des choses dans les vestiaires. On lui demandait ce qui n’allait pas. Parce que Papiss marquait des buts et lui ne marquait plus. Il n’y a jamais eu de problème.  On discutait, on se parlait, on jouait... Après il est parti à Chelsea.  Entre Demba et moi, la discussion n’est jamais allée loin. Pour moi, c’est mon doyen dans l’équipe, c’est un frère, donc il ne va pas me mettre dans la merde. Je faisais ce qu’il me disait. Je pouvais l’appeler à n’importe quelle heure. Il ne peut pas y avoir de problème entre nous. Cela fait longtemps qu’on ne s’est pas parlé. Mais il n’y a jamais eu de problème entre nous. Quand il est allé à Chelsea, on s’appelait un peu au début, mais à la fin, on ne s’appelait plus. En sélection, quand on se voit, on se rappelle certaines choses et on rigole. »

Les autres joueurs

« Avec Dame Ndoye, Papy Djilobodji et Mame Biram Diouf, on se voit presque tous les jours. En Angleterre, Dame Ndoye, Mame Biram et moi nous ne nous quittons presque jamais. Ce qui me lie à ces derniers, de même qu’à Djilobodji dépasse le cadre du sport. J’ai aussi d’excellents rapports avec les autres qui sont en sélection. J’échange tout le temps avec Moussa Konaté au téléphone et Sadio Mané est comme un frère. Je souhaite du fond du cœur que ces joueurs puissent au moins gagner quelque chose pour le Sénégal. »
 
  • Papiss, son ex et son mariage
« J’étais au courant de cette sortie bien avant sa publication par «The Sun». ça m’avait fait mal, mais j’ai fini par en rire. Je sortais avec la fille (la Miss), l’autre Lasconnie Sylva, c’étaient des conneries) quand je venais d’arriver à Newcastle. La relation n’a pas fait un an et chacun est partie faire sa vie. Pourquoi est-elle revenue pour faire cette sortie ? Je n’ai rien à foutre d’elle.
Après notre relation, j’ai épousé la fille (Awa Diallo) qui, d’après ma maman, est la femme la plus extraordinaire au monde. Cela n’enlève rien au mérite des autres. Je n’en ai rien à foutre de ce qu’ils disent ou écrivent. Peut-être qu’elle a besoin d’argent, c’est pourquoi elle raconte des conneries. Avant le mariage, j’ai dit à ma femme que des ex, j’en ai. On est tous des hommes. On sait comment ça se passe. J’avais mon passé. Là, j’ai une nouvelle vie. Je lui ai expliqué avant que ça n’arrive.
Maintenant, je sais que si je rentre à la maison, j’ai quelque chose d’extraordinaire qui m’attend. J’ai totalement confiance en elle. Elle aussi a confiance en moi ».


Source l'Observateur


 
 


Jeudi 25 Juin 2015 - 13:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter