Paris: prison avec sursis requise contre un policier pour avoir frappé un lycéen

Le parquet a requis ce jeudi 10 novembre six mois de prison avec sursis contre un policier jugé pour avoir porté un coup de poing violent à un élève de 15 ans du lycée Bergson à Paris, pendant la manifestation du 24 mars contre la loi Travail. La vidéo, qui avait été largement diffusée et avait choqué le ministre de l’Intérieur, montrait ce policier frappant le jeune lycéen. Une affaire qui avait enflammé les réseaux sociaux.



Paris: prison avec sursis requise contre un policier pour avoir frappé un lycéen
Cette vidéo, le tribunal l’a visionnée et re6visionnée. Il reste cette impression, qu’en aucun cas, l’adolescent cherchait à se rebeller. On y voir le policier porter ce coup, si rapide, si violent, au visage d’Adam, fermement maintenu par deux autres fonctionnaires. Maladroitement, le prévenu tente de convaincre qu’il intervenait dans un environnement stressant qui a conduit à ce geste mal interprété et qu’il regrette.

« Que les autres victimes de violence policière aient droit à leur vérité »

Mais pour Arié Alimi, l’avocat de la victime, il s’agit bien d’une bavure. Cette affaire, à ces yeux, est même un cas d’école : « Elle est symptomatique parce que, sans cette vidéo et sans ces téléphones portables qui apparaissent dans la rue et qui permettent de filmer et de prendre en objectif ces différentes violences, il n’y aurait jamais eu ces poursuites. Et il y a d’innombrables victimes dans le passé qui n’ont pas eu droit à leur vérité. L’objectif aujourd’hui, c’est que, à l’avenir, d’abord mon client puis, par la suite, les autres victimes de violence policière aient droit à leur vérité. »

Pour l’accusation, le policier a passé ses nerfs sur l’adolescent, un geste constitutif d’une infraction volontaire. L’avocat général réclame six mois de prison avec sursis, sans pour autant demander l’inscription au casier judiciaire.

rfi.fr

Vendredi 11 Novembre 2016 - 07:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter