Pas de marche pour libérer Karim ce mercredi : le préfet de Pikine brandit une interdiction




Prévu ce mercredi par le Mouvement Libérer Karim Wade (Mlk) qui envisage d’organiser une marche ce mercredi dans le pays pour sensibiliser et informer les populations du dossier de l’ancien ministre d’Etat emprisonné, la manifestation n’aura finalement pas lieu. Le préfet de Pikine est passé par là. Evoquant le motif de risque de trouble à l’ordre public, il refuse la marche et brandit l’interdiction de manifester.

 

Les animateurs du MLK ont donné le ton ce week-end lors d’une rencontre avec les populations de la commune d’arrondissement de Yeumbeul sud au centre communautaire de la localité.

 

Il s’agissait pour la coordonnatrice du mouvement, Claire Cissé et Cie d’étaler leurs activités d’information et de sensibilisation des masses, des autorités religieuses, des droits de l’hommistes et des représentations diplomatiques. Ce, aux fins d’obtenir la libération immédiate et sans conditions de fils de l’ancien président de la République. 


Malgré l'interdiction du préfet de Pikine, les forces de l'ordre veillent au grain. En effet, la sécurité est maintenue tout au long du parcours choisi par les partisans de Karim Wade. 


Mercredi 5 Février 2014 - 13:05




1.Posté par maliactu le 05/02/2014 16:02
Pourquoi interdire une marche pacifique ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter