"Pas de réconciliation sans justice"

L’archevêque de Bobo Dioulasso, Paul Ouédraogo, président de la Commission "Vérité et Réconciliation" qui recommande la dissolution du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) pense que la réconciliation et le pardon passent forcément par la justice.



“Nous devons comprendre ce qui s’est passé en réalité et qui a fait quoi, qui a pris quelle décision sous les ordres de qui », a-t-il déclaré à la BBC.

M. Ouédraogo est aussi le président de la Conférence Episcopale du Burkina Faso.

Selon lui, il y a un travail à faire pour clarifier et établir la vérité sur ce qui s’est passé.

“C’est ce qui aidera à déterminer la responsabilité. Et comme nous l’avions dit, nous voulons la réconciliation et le pardon mais cela passe nécessairement par la justice“, conclut-il.

Source : BBC Afrique 



Vendredi 2 Octobre 2015 - 11:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter