Pas du tout impressionnée par son retour, Aminata Touré menace Wade: "On n'est plus en 1988...L'ordre et la discipline vont régner".

Après Mor Ngom et Abou Abel Thiam, la cheffe du gouvernement charge le père de Karim. Et c'est pour lui dire que l'ordre et la discipline régneront. Telles sont les instructions du président Sall. Aminata Touré était à Grand-Yoff.



La "dame de fer" se veut claire: "L’Etat va assurer et maintenir la sécurité et la discipline". Selon la cheffe du gouvernement, le président de la République, Macky Sall a donné de fermes instructions pour garantir l’ordre et la discipline à tous les citoyens. « Quiconque veux créer des trouble et de l’insécurité, l’Etat prendra ses responsabilités et en découdra avec lui », a-t-elle lancé. «  L’ordre et la discipline vont régner.  Si tous adoptent un comportement citoyen, tant mieux. Mais si d’autres tentatives sont essayées, nous ferons  face. On n’est plus en 1988. Le Sénégal a évolué. Vous ne pouvez pas proférer des menaces parce que votre fils est en prison. Il y en a d’autres dans les geôles. Qu’ils attendent tous que la justice se prononce », tonne le Premier ministre qui indique que le pouvoir n’est pas impressionné par le retour mouvementé d’Abdoulaye Wade. Elle se dit indifférente à ce tintamarre politico-médiatique. « Nous avons connu ici des rassemblements estimé à trois millions de personnes, mais on les a laminés en 2012 », dixit Mimi Touré, qui prévient que la démocratie n’est pas anarchie.


En pleine campagne électorale dans le cadre des locales du 29 juin prochain, Aminata Touré de demander, ce samedi à Grand-Yoff , aux lutteurs de refuser d’être instrumentalisés par des politiciens dont le vœu est d’installer la peur pour atteindre leurs buts machiavéliques. Ce, selon elle, afin de profiter de certaines positions pour se remplir les poches et laisser les populations dans la misère. 


Lundi 28 Avril 2014 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter