"Pas plus tard que mardi dernier, je lui ai dit que je voulais une nouvelle voiture,...", Khadija SY, ex-épouse de Demba Dia

Les témoignages pleuvent sur feu Demba Dia, l'artiste rappelé à Dieu en France. Ex-épouse du Rocm Mbalax, Khadija Sy confie qu'un "lion" s'en est allé. Un père de famille "qui se tuait à la tâche pour subvenir aux besoins des siens". Pas plus tard que mardi dernier, dit l'ex-mannequin: "Je lui ai dit que je voulais une nouvelle voiture et il m'a répondu qu'il comptait aller en Allemagne dès qu'il sortirai d'hôpital et qu'il allait m'en acheter une".



"Pas plus tard que mardi dernier, je lui ai dit que je voulais une nouvelle voiture,...", Khadija SY, ex-épouse de Demba Dia
Khadija SY raconte feu Demba Dia, son ex-mari. « Comme tous les Sénégalais, je suis touchée et attristée par sa disparition. Pour avoir partagé son quotidien pendant 14 ans, je le suis encore plus. C’est un homme que j’ai aimé, admiré et chéri. Le Bon Dieu nous a gratifiés de trois (3) magnifiques enfants et nous formions une seule et même famille. Demba était malade depuis quelques temps et durant toute cette période, nous étions toujours en contact. C’est à partir de 06 heures du matin que nous commencions à communiquer par message…Il n’y avait aucune animosité entre nous, même si on a divorcé…


C’était un homme de caractère qui se tuait à la tâche jour et nuit, pour subvenir aux besoins de sa famille. Il était très généreux et ne regardait jamais la dépense quand il s’agissait de venir en aide aux gens. Pas plus tard que mardi dernier, je lui ai dit que je voulais une nouvelle voiture et il m’a répondu qu’il comptait aller en Allemagne, dès qu’il sortirait d’hôpital et qu’il allait m’en acheter une… », dit l’ex-mannequin devenue animatrice télé selon qui :


« Demba Dia est parti trop tôt ».La dernière pensée du Rock aura été pour ses enfants, témoigne cette dernière sur les colonnes de «l’Observateur » : « Khadija, j’aurai aimé encore rester un peu pour donner le maximum d’amour à mes enfants », répète-t-elle. Demba Dia, « ce lion » qu’on entendait «jamais se plaindre durant toute sa maladie». 


Mardi 2 Décembre 2014 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter