Passation de Service- Primature : Aminata Touré encore indécise sur son avenir politique à l'APR



On a connu mieux comme  cérémonie de passation de service entre premiers ministres  sortants et entrants. Des cérémonies, où la tristesse, l’émotion ou les regrets s’accaparent de l’atmosphère. Des cérémonies au cours desquelles, les souvenirs,  ou le sentiment d’avoir pu faire mieux resurgissent  au moment de passer  le témoin.  Abdoul Mbaye avait raccompagné Souleymane Ndéné Ndiaye jusqu'à sa voiture. Mais, rien de tout ça n’a été noté lors de celle-ci entre l’ex-premier ministre Aminata Touré et son remplaçant Mahammed Dionne.

Elle s’est faite dans la sobriété,  à l’abri des regards et des caméras. Dans la plus grande intimité. Ce n’est qu’au sortir de son tête à  tête avec son remplaçant, qu’Aminata Touré va prononcer ses premiers mots en tant que désormais ex- premier ministre, sur le parvis de la primature.

Drapée d’un boubou blanc, sous les acclamations de ses militants, qui se sont massivement mobilisés  pour l’occasion et scandant son nom, Mimi  va remercier le président Macky Sall  qui lui a permis dit-elle de  « servir le Sénégal ».

«  Je salue aussi le nouveau premier ministre que je connais bien et qui est quelqu’un de compétent. Et je demande qu’on lui laisse la latitude de travailler » a déclaré la candidate malheureuse aux locales du 29 juin à Grand-Yoff.

Revenant sur son séjour  à la primature, Aminata Touré de déclarer  qu’elle a «  été  très touchée par le fait d’avoir rencontré des hommes et des femmes extraordinaires et  d’avoir pu relever des défis ».

« Je suis ravie d’avoir eu cette expérience aux côtés du président de la république à qui je souhaite beaucoup de bien, a dit Mimi. Le pays est le nôtre et nous sommes tous engagés pour son développement. Nous encourageons le président Macky Sall d’avancer dans le sens de la bonne gouvernance, du développement et des politiques sociales ».
   
Sur son avenir politique au sein de l' APR, la « dame de fer »,  comme on la surnomme reste perplexe. «Mon avenir politique est radieux, il est devant moi. Je resterai une professionnelle, et aussi une militante très active. Avant l’Apr ou après, je resterai toujours une militante de la cause du Sénégal. », soutient-elle.
Et de poursuivre : «  Je dois d’abord payer mes dettes de sommeil   pour ensuite envisager l’avenir qui a mon avis est ouvert car je suis relativement jeune ».

Pour finir, le deuxième premier ministre de l’ère Macky Sall de relativiser sa défaite lors des locales et exclut toute mésentente entre elle et le président avant son départ de la primature.

« Non, il n’y a pas eu de péripéties (concernant son départ). J’étais engagée dans une bataille politique.  Nous sommes passés de 26% à presque 41% (à grand Yoff) dans un contexte qui n’était pas facile. J’en profite d’ailleurs pour remercier les militants et demander aux sénégalais de s’engager dans l’action politique.  C’était une belle expérience » dixit Mimi.




Mardi 8 Juillet 2014 - 16:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter