Passation de service : Guirassy à son sucesseur, « il faut faire voter le nouveau code de la presse »

Le ministre sortant de la Communication, des Télécommunications et des TIC Moustapha Guirassy a émis vendredi le souhait de voir le code de la presse voté avec l’avènement du nouveau pouvoir, pour une meilleure structuration et une plus grande régulation du secteur des médiats.



Passation de service : Guirassy à son sucesseur, « il faut faire voter le nouveau code de la presse »

Elaboré dans une démarche de concertation par le gouvernement sortant qui l’a adopté en conseil des ministres, ce code dit consensuel reste à être voté par les parlementaires qui en bloqueraient l’examen. Certains parlementaires justifient leur position par le fait que les articles concernant la dépénalisation des délits de presse n’emportent pas leur adhésion.

‘’Le code de la presse, je souhaite qu’il soit enfin adopté, bien sûr avec une lecture de M. le ministre et de ses collaborateurs. Je souhaite vivement qu’il soit adopté pour, enfin, structurer et réguler le secteur de la presse’’, a déclaré Moustapha Guirassy en passant le témoin à son successeur Abou Lô.

‘’Vous venez aussi certainement avec le pragmatisme allemand. Je souhaite que ce pragmatisme vous aide à apporter des changements’’ à la tête du ministère de la Communication et des Télécommunications, a-t-il dit à l’endroit de son successeur.

M. Guirassy a souligné que, entre autres avancées, le nouveau code de la presse a ‘’repensé’’ le financement des médias publics ‘’pour aller plus loin’’ dans le renforcement de la démocratie et la stabilisation du pays.

Il s’est par ailleurs félicité de l’élaboration sous son magistère, et sur la demande du secteur privé, d’une politique nationale des Technologies de l’information et de la communication, avant de réitérer sa disponibilité et celles de ses collaborateurs à l’endroit du nouveau titulaire du département de la communication.

Les passations de service sont des ‘’moments toujours difficiles et douloureux’’, a-t-il noté en saluant les efforts fournis par les agents du ministère et ses collaborateurs directs au cours des trois ans pendant lesquels il était à la tête du département. ‘’C’est le lieu pour moi de demander pardon à mes anciens collaborateurs’’, a-t-il déclaré.

Il a remercié le président sortant Abdoulaye Wade ainsi que le gouvernement dont il faisait partie, avant de louer les efforts et le travail des agents du département de la communication, des acquis selon lui dont va hériter son successeur à la tête du ministère de la Communications et des Télécommunications.

Source Agence de presse sénégalaise 



Samedi 14 Avril 2012 - 12:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter