Pavillon spécial Aristide Le Dantec: le retour à la case départ pour Bibo Bourgi



Pavillon spécial Aristide Le Dantec: le retour à la case départ pour Bibo Bourgi
Arrêté dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, Bibo Bourgi avait rejoint le pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec, dès le 26 avril pour y passer sa première nuit. Détenu depuis le 17 avril dernier, Bibo Bourgi qui doit consulter tous les trois mois, souffre de cardio-pathologie en plus d’un problème au niveau de sa vessie où se forme des caillots de sang, avait diagnostiqué son médecin.

Sa santé des plus inquiétantes, la Commission d’Instruction (CI) ayant saisi l’Ordre des médecins pour statuer sur le sort de EDEN ROC. Le cardiologue Mbaye désigné pour l’expertise médicale, avait déposé le 14 mai 2013 son rapport prévenant du risque de «mort subite» qui plane sur Bibo Bourgui dont «la pathologie est incompatible avec le milieu carcéral même dans un centre hospitalier comme le pavillon spécial».

A l’affût, ses avocats n’avaient pas attendu pour déposer une demande de liberté provisoire. La nouvelle est tombée le 18 juin, Ibrahim Abou Khalil dit Bibo Bourgi et Alioune Samba Diassé, les présumés complices de Karim Wade, viennent de bénéficier de la liberté provisoire. A l’instar de Bibo, l’ancien patron de AHS est tout aussi concerné.
 
Arrêté hier à son domicile sur ordre du Procureur spécial, Bibo Bourgi retrouve le pavillon spécial. Il faut aussi préciser qu’Alioune Samba Diassé a été également arrêté. 


Vendredi 8 Avril 2016 - 08:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter