Pds : Diagne Fada sonne la fin de l’accalmie.

Modou Diagne Fada sonne la fin de l’accalmie. En effet, le président du groupe parlementaire des «Libéraux et démocrates» s’en est vivement pris à certains parmi l’entourage de Me Wade samedi dernier, lors de la célébration du 41ème anniversaire de leur parti organisée par la fédération des jeunes réformateurs (Fjr-Pds).



Pds : Diagne Fada sonne la fin de l’accalmie.
Au tour de Me Abdoulaye, il y a des gens qui ne font que défendre leurs intérêts au détriment du Parti démocratique sénégalais. C’est en substance ce qu’a déclaré Modou Diagne Fada, lors de la célébration du 41ème anniversaire de leur parti organisée samedi, par la fédération des jeunes réformateurs (Fjr-Pds). «Autour de Wade, il y a des gens qui manquent de vergogne et qui militaient pour le statut quo pour défendre leurs intérêts crypto-personnels pour lui soutirer de l’argent et bénéficier de ses largesses», a-t-il révélé.

Selon le président du Conseil départemental de Kébémer, cette situation doit cesser, ne serait-ce pour le respect qu’ils doivent à Me Wade : «Quand on a un père et qu’on le respecte, on ne doit pas en faire un bouclier pour lui demander de faire des conférences de presse et se réfugier derrière lui», martèle-t-il. Et d’inviter ses camarades de parti à s’assumer : «Wade nous a formé, mais aujourd’hui, nous avons grandi et nous sommes capable de continuer à porter sa vision. Me Wade mérite mieux que le simple poste de secrétaire général».

Modou Diagne Fada, qui déclare qu’il sera de tous les combats pour la libération de Karim Wade s’est attaqué à ceux à qui il reproche de nuire gravement au Pds : «Il y a un groupe qui ne sera jamais d’accord pour un renouvellement. Il se cache derrière Me Wade et refuse de prendre leur responsabilité car il continue de lui demander de payer leur loyer et de leur donner la dépense quotidienne. Il y a un autre groupe qui n’est plus représentatif et qui ne peut que perdre sa place si jamais il y a des renouvellements», révèle le parlementaire.

Diagne Fada reproche à ces groupes de créer la situation qui maintient Karim Wade en prison : «Ce sont ces différents groupes qui ont obligé le président Wade à revenir sur sa décision d’organiser le congrès qui était prévu pour le 08 août», déclare-t-il. Et de conclure : «Si le parti était bien organisé, ils allaient pouvoir faire sortir Karim Wade de prison. Mais en ce moment, le parti est incapable de le faire».
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 10 Août 2015 - 09:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter