Pds : Me Wade se prépare à porter le coup de grâce à Fada.

Dans la bataille pour détrôner Modou Diagne Fada de la tête du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates, Me Abdoulaye Wade et Cie n’ont pas encore dit leur dernier mot. En effet, l’ancien président de la République a envoyé une correspondance à Moustapha Niasse, pour lui signifier que Fada n’est plus son mandataire au niveau de l’hémicycle.



Par le biais d’Oumar Sarr, Secrétaire général adjoint de notre parti, Me Abdoulaye Wade a envoyé une notification à Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale pour lui faire savoir que Modou Diagne Fada n’est plus son mandataire au niveau de la Représentation nationale». Ces propos sont de Lamine Thiam, député libéral. C’était lors de la conférence de presse organisée hier, par le Parti démocratique sénégalais (Pds).  Et M Thiam de poursuivre : «ce fait inédit est la continuité d’un cas de rébellion. Cette forfaiture ne passera pas».
 
L’avis du parlementaire est partagé par Me Amadou Sall. Ce dernier va même plus loin en soutenant que Fada ne sera pas leur représentant, quitte à ce que leur parti ne dispose pas de groupe parlementaire : «Il n’y aura pas de groupe parlementaire qui ne soit pas dirigé par Aïda Mbodj, surtout que l’enjeu est purement politique».
 
Mais Déthié Fall, vice-président de Rewmi trouve une explication au maintien de Fada à la tête du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates : «cette décision éminemment politique est pour casser la dynamique unitaire de l’opposition», a-t-il relevé, avant de marteler que «l’opposition ne se laissera pas faire.»

Ousmane Demba Kane

Vendredi 16 Octobre 2015 - 09:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter