Pds : les tensions persistent au FNCL

Hier, le comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), par la voix d’Oumar Sarr a félicité le Dr Cheikh Tidiane Seck qui trône désormais à la tête de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl). Mais, ces félicitations qui sentent une légitimation sont loin d’apaiser les tensions au sein des cadres. En effet, Lamine Ba, porte-parole du nouveau bureau est d’avis que le comité directeur n’a pas les prérogatives requises pour valider ce nouveau bureau.



Pds : les tensions persistent au FNCL
La tension continue de couver au sein de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl). En effet,  depuis la mise en place d’un nouveau bureau avec à sa tête, Dr Cheikh Tidiane Seck, celui-ci est contesté par certains de ses membres qui fustigent la tenue «en catimini » de la rencontre permettant son élection.

Mais hier, le coordonnateur national du parti de Me Wade a décerné des félicitations au Dr Seck à qui il a recommandé d’appeler à l’unité au sein de cette instance. Néanmoins, malgré le refus du comité directeur de se prononcer sur le sujet, ses félicitations sont perçues comme une légitimation.

Et les camarades à Lamine Ba, l’un des contestataires et porte-parole du nouveau bureau a d’ores et déjà déclaré que le comité directeur n’a pas les prérogatives requises pour valider ce bureau.
 
«C’est un bureau contesté et le Comité directeur n’a pas les prérogatives de le valider. Avant que le Comité directeur du Pds appelle les cadres à l’unité, il faudrait d’abord que les cadres se réunissent pour discuter de la réorganisation de la structure. On ne polémique pas, mais le constat est qu’ils n’ont pas respecté aussi bien la forme que le fond », a-t-il déclaré à nos confrères de l’As.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 26 Août 2016 - 09:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter