Pêche sénégalaise : Greenpeace rappelle au gouvernement ses responsabilités

« Greenpeace demande au gouvernement du Sénégal de mettre en place des conditions de gestion durable des ressources afin de garantir la sécurité alimentaire et les emplois de millions d’individus », c’est ce qu’on peut lire à travers un communiqué de l’Institution.



Pêche sénégalaise : Greenpeace rappelle au gouvernement ses responsabilités
Un communiqué pour informer que « Greenpeace Afrique a accompagné, ce vendredi, les acteurs de la pêche artisanale du Sénégal dans la création d’une plateforme dénommée : Plateforme des Acteurs de la Pêche Artisanale du Sénégal (PAPAS) pour faire face au pillage et à la raréfaction des ressources halieutiques ».

La nouvelle structure regroupe des pêcheurs artisans, des mareyeurs et des transformatrices issus de différentes communautés côtières.

La PAPAS selon le communiqué « ambitionne de défendre les intérêts de la pêche artisanale à travers la mise en place d’un cadre de concertation et d’actions de ses membres ; la promotion de la bonne gouvernance et d’une gestion durable des ressources halieutiques ».

Selon Abdou Karim SALL, Coordonnateur du Comité ad hoc, « l’ère de l’irresponsabilité, des tâtonnements et des erreurs est révolue. Désormais, nous, acteurs de la pêche artisanale, avons nos yeux ouverts ».


Samedi 20 Octobre 2012 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter