Pédophilie : le père de la victime parle

Joint à Ouagadougou par la BBC, le père de la fillette victime a révélé que selon une source proche de l’enquête, les attouchements sexuels sur des enfants seraient le fait de tout un réseau.



Le ministre français de la défense a déclaré que les faits avérés de pédophilie seront punis.
Le ministre français de la défense a déclaré que les faits avérés de pédophilie seront punis.

Certains membres de ce réseau auraient été consignés au camp militaire de Kamboinsin, près de Ouagadougou.

Le père explique avoir emmené un jour sa fillette jouer avec d’autres enfants chez une amie française. Tous les enfants ont été emmenés dans une piscine.

Deux français rencontrés en ces lieux se sont montrés très gentils avec les enfants. Ils ont été conviés au domicile d’un des parents.

C’est l’examen d’un appareil photo oublié qui a permis de découvrir des images vidéos d’attouchements sexuels perpétrés dans la piscine par l’un des français, sur la fillette de 5 ans.

Le père explique avoir fait faire des examens médicaux à sa fille.

La mère de celle-ci étant française, une plainte a été portée à l’ambassade de France à Ouagadougou, qui a confisqué la camera et les vidéos.

Le père de la victime déplore être écarté de l’affaire par l’ambassade de France à Ouagadougou, et souhaite une implication des autorités burkinabè pour faire respecter ses droits et ceux de sa fille de 5 ans.

Mercredi, le ministère français de la défense a annoncé la suspension des deux soldats soupconnés d'actes à connotation sexuelle et avoir saisi les justices française et burkinabè.


BBC Afrique

Jeudi 2 Juillet 2015 - 08:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter