Pèlerinage 2015 : Un parfum de ‘’magouilles’’ dans le système

Le blocage de 200 pèlerins au hangar de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar suscite déjà la polémique. Si la Commission avance des problèmes de visas pour tirer la couverture de son côté, d’autres soulignent l’existence de ‘’magouilles’’ dans le système, avec le sacrifice de certains pèlerins au profit d’autres plus nantis.



Pèlerinage 2015 : Un parfum  de ‘’magouilles’’ dans le système
C’est une situation confuse qui règne au hangar de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar ou plus de 200 pèlerins sont en attente d’être convoyés vers la Mecque. La raison de leur blocage, un problème de visas, selon les autorités du commissariat général au pèlerinage. Toutefois le mal est plus profond que cela si à en croire le  journal Enquête. En effet cela fait plus de dix ans qu’il existe des magouilles au sein du système. La source indique que pour cette année le quota est fixée à 10 500 pèlerins répartis comme suit : 8000 pour les voyagistes privés et 2500 pour la commission.

Mais, renseigne toujours la source, des privés ont  dépassé leur quota et comme ces derniers n’avaient plus la possibilité d’émettre des visas pour ce surplus,  ils se sont rebattus sur la commission ‘’moyennant une certaine somme’’. Certains ont même le package  global à plus de 2 650 000 pour le visa. C’est pourquoi beaucoup de pèlerins se disent sacrifiés par le commissariat.

Une thèse que confirme la source et selon elle, ceux qui sont au hangar sont, pour la plupart, ceux qui ont respecté les formalités depuis le début. Et, pour éviter à l’avenir ces dysfonctionnements, elle demande à l’Etat d'ouvrir une enquête sur ce qui s’est passé sur le pèlerinage 2015.  

Khadim FALL

Mardi 15 Septembre 2015 - 09:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter