Pèlerinage à la Mecque 2012 : 200 000 F Cfa de plus sur le ticket de voyage

Les pèlerins aux lieux saints de l'islam qui souhaitent voyager en classe affaires, vont devoir débourser 200 000 F Cfa de plus sur le ticket de voyage de la compagnie Sénégal Airlines. Cette dernière détient l'exclusivité du convoyage des pèlerins du commissariat général aux lieux saints de l'Islam.



Pèlerinage à la Mecque 2012 : 200 000 F Cfa de plus sur le ticket de voyage
L'information a été donnée hier, par Mor Ngom, ministre des Infrastructures et des Transports. C'était au Cices, à l'occasion de l'ouverture officielle du bureau du pèlerinage à La Mecque.

200.000 F.Cfa seront augmentés sur le prix du ticket de voyage par la compagnie Sénégal Airlines des pèlerins qui veulent voyager en classe affaires sur les lieux saints de l’Islam. C’est du moins ce qu’a annoncé hier, jeudi,  Mor Ngom, ministre des Infrastructures et des Transports, au Cices, à l’occasion de l'ouverture officielle du bureau du pèlerinage à La Mecque. Pour cette année, «Sénégal Airlines a prévu quelque chose d’exceptionnelle, c’est-à-dire une classe affaires», informe le ministre des Transports qui prenait part à l’ouverture officielle du bureau du pèlerinage. Si on devrait la calculer, «cette classe pourrait faire trois à quatre fois le billet, mais la Compagnie demande exceptionnellement 200.000 francs F.Cfa», renchérit Mor Ngom.

Le ministre explique que ces 200.000 F.Cfa vont permettre de mettre à la disposition des passagers qui l’acceptent «une meilleure qualité en termes de service et de traitement». Il rappelle ainsi que cette classe exceptionnelle s’inscrit dans le contexte de réduction du prix du package global. Le ministre d’ajouter que l’Etat a pris toutes les dispositions pour encadrer les vols de Sénégal Airlines, compagnie qui détient l’exclusivité du convoyage des pèlerins du commissariat général aux lieux saints de l’Islam. «Non seulement toutes les dispositions sont prises, mais aussi nous avons donné un certain nombre de directives à la compagnie pour que rien ne soit négligé pour en arriver à zéro faute. Ce qui est tout a fait difficile», a souligné le ministre des Infrastructures et des Transports.

Par ailleurs, le commissaire général au pèlerinage, El Hadji Mansour Diop a déclaré que «7.200 futurs pèlerins ont été enregistrés par la mission officielle du Hadji et dont 2.300 ont passé la visite, deux semaines après l’ouverture du bureau du pèlerinage aux lieux saints de l'islam». Il souhaite que le rythme des enregistrements arrive à 10.500 pèlerins du quota sénégalais avant le départ du premier vol. « Si nous regroupons l’ensemble des centres de consultation pour la visite médicale, nous avons enregistré entre 2.200 à 2.300 visites deux semaines après le démarrage des opérations», a indiqué commissaire général au pèlerinage. Avant d’ajouter que rien qu’au Cices qui abrite le principal bureau, «nous avons enregistré 1.620 pèlerins déjà consultés. Si l’on y ajoute les bureaux du centre-ville et l’aéroport, on atteindra les 2.300 consultés».

Il a par ailleurs annoncé que le premier vol aller est prévu le 2 octobre prochain, tandis que les vols retour débutent le 31 du même mois. Il envisage en tout 10 vols en raison de 300 passagers par vol, en moyenne.

Enfin, si l’on en croit Alioune Badara Cissé, le ministre des Affaires étrangère,  «El Hadji Mansour Diop, le meilleur homme à ce poste, est conscient des défis qui l’attendent»
 
 

Aissatou Doucouré (Sud quotidien)

Vendredi 24 Août 2012 - 11:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter