Pellegrini accuse Guardiola d'avoir déstabilisé Manchester City

Le patron des Citizens est certain que la récente méforme du club est due à l'annonce sur son avenir et sur l’arrivée du coach du Bayern.



Pellegrini accuse Guardiola d'avoir déstabilisé Manchester City
En juin prochain, tout va changer du côté de Manchester. Si Pep Guardiola va laisser sa place à Carlo Ancelotti, c’est pour mieux remplacer Manuel Pellegrini sur le banc de Manchester City.
Assez pour déboussoler les Citizens ? Pour l’entraîneur chilien, c’est justement cette annonce qui leur a coûté le titre de Premier League, puisque depuis cette annonce en février dernier, les hommes de Pellegrini ont enchainé les contre-performances à domicile, tandis que Leicester City et Tottenham s’accrochent aux deux premières places.

"Bien sûr, pour des raisons différentes, nous avons perdu des matches importants en février, contre Leicester et Tottenham, deux matches qui ne nous permettent pas d'être encore impliqués dans la course au titre", a déclaré le manager de City.
"Il est difficile pour les joueurs de se concentrer"

"Entre maintenant et la fin mai, nous avons besoin de jouer huit matchs en un mois. Je suis frustré parce que nous ne nous attendions à perdre ces matchs à domicile contre Leicester et Tottenham. Mais il y a beaucoup de raisons pour lesquelles ces choses se sont produites, et la manière dont nous allons terminer la saison n’est pas normale", s’est indigné Pellegrini, alors que l’équipe s’est en revanche qualifiée en Ligue des champions en éliminant le PSG.

"Au début du mois de février il y eu des nouvelles sur le remplacement du coach, sur les joueurs qui ne continuerons pas ici la saison prochaine, à propos de beaucoup de choses, qui a marqué l'esprit de tous les joueurs. C’est difficile pour les joueurs quand vous lisez dans les journaux tout ce qui va se passer la saison prochaine, tous les joueurs qui vont partir, tous les joueurs qui vont arriver. Il est difficile pour les joueurs de se concentrer", a-t-il ajouté, rejetant ouvertement la faute sur l’annonce de Guardiola.

En Premier League, City n’a plus que 5 matches à jouer pour espérer rattraper le leader Leicester, qui compte 13 points d’avance.

Avec goal.com

Ousmane Demba Kane

Lundi 18 Avril 2016 - 15:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter