Pénurie d’eau à Ouakam : les populations pointent du doigt la SDE

La pénurie d’eau perturbe à Ouakam Extension. Depuis près d’un mois, ce quartier est privé d’eau. Pour soulager les populations, la SDE a mis à leur disposition les camions citernes, mais ils ne sont pas réguliers.



Les habitants du quartier Ouakam sont privés d’eau depuis plus de trois semaines. Monsieur Dia, qualifie la situation « d’inacceptable, scandaleuse pour un pays qui se veut émergent ». Selon, Mactar Camara, la SDE est responsable. « Nous n’en pouvons plus. Ils ont l’obligation d’assurer la continuité du service. Honte à la SDE, honte à son Directeur général. Il faudrait qu’ils fassent quelque chose. Nous n’arrêtons pas d’appeler, et ils ne font absolument rien c’est ça le problème », fulmine once-il.
 
Avant de les inviter à régler le problème: «Ils doivent mobiliser suffisamment d’équipe et régler définitivement le problème. Nous sommes restés pendant quatre semaines ici à Dakar, au 21e siècle, alors qu’on nous parle de Sénégal émergent. On a le sentiment que nous vivons dans le désert du Sahara, c’est inacceptable, c’est insupportable. Il faut qu’ils fassent quelque chose ».
 
La SDE s’explique sur cette pénurie d’eau à Ouakam Extension et annonce des solutions. «La situation de Ouakam c’est un cas particulier. Ou on n’est pas dans un schéma conventionnel d’alimentation en eau potable. Parce qu’ici les populations et les clients sont directement desservis par une conduite de recouvrement d’un forage. Et qui n’est pas le meilleur schéma. Habituellement, on refoule d’abord dans un réservoir et du réservoir on distribue. Comme ça, les  gens vont bénéficier de la capacité de stockage de réservoir et ne sentent pas les arrêts de la conduite de refoulement. Ce qui est le principal cas de ce quartier là », explique le Directeur de l’exploitation de la SDE, Diéry Bâ.
 
 Il ajoute : «Des que la conduite a un problème, et malheureusement elle en a eu à plusieurs reprises ces derniers semaines, les gens sentent toute suite le manque d’eau parce qu’ils n’ont pas l’effet de distribution à partir d’un réservoir. Le deuxième problème ce que Ouakam et Mamel, les gens   continuent d’habiter à hauteur parce que c’est une zone montagneuse. Et même le réservoir qui été là, au point le plus élevé est aujourd’hui rattrapé par certaines habitations ».
 
Selon Diéry Bâ, « aujourd’hui les solutions qu’on envisage pour cette partie de Ouakam, c’est deux solutions. Pour cette conduite qui est dans les maisons et qui est assai vétuste et qui casse souvent, nous avons finalisé le problème de son déplacement. Eta en suite il y a un autre forage qui va être construit pour renforcer la zone. C’est dans le cadre du programme d’urgence que nous gérons avec la SONES et l’Etat du Sénégal », livre la RFM.  


Dimanche 16 Octobre 2016 - 07:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter