Pénurie d’eau: de menaces contre la SDE, Aminata Touré change de discours

De fortes décisions contre la Sénégalaise des Eaux (SDE) au coeur de la pénurie d'eau qui assoiffe Dakar et ses environs depuis près d'une quinzaine de jours, il n'y a point eu. La première ministre et non moins "dame de fer" du gouvernement Sall qui avait annoncé de rudes sanctions n'est décidé qu'à revoir le contrat d'affermage qui lie l'Etat à la dite société.



Pénurie d’eau: de menaces contre la SDE, Aminata Touré change de discours
Du discours va-t-en guerre asséné le 24 septembre dernier à l’usine de Keur Momar Sarr même en ces termes, « la situation est tout simplement inadmissible. L’eau n’est pas gratuite, les populations paient pour en avoir donc à chaque fois qu’elles ouvrent le robinet, l’eau doit y couler. Des incidents peuvent survenir mais rester dix jours durant sans eaux avec des explications à n’en plus finir. Ce que je veux dire, c’est ce que cela ne passera pas comme cela. Nous situerons toutes les responsabilités parce que ce n’est pas du tout normal. Rester des jours et des jours avec des quartiers entiers de Dakar sans eaux, ce n’est pas normal. Une analyse sera faite pour dégager toutes les responsabilités pour prendre des mesures allant de sanctions à arrêts de contrats car cela ne doit plus se reproduire dans la capitale ». La « dame de fer » semble avoir mis de l’eau dans son vin en ce qui concerne les représailles contre la SDE.

En conseil des ministres d’hier lundi, la remplaçante d’Abdoul Mbaye n’a évoqué que le contrat d’affermage qui devra comporter de nouvelles clauses.

Tout nouveau contrat d’affermage signé avec la SDE devra nécessairement comporter des clauses qui assurent une protection optimale de l’Etat et des usagers, en cas de manquements notés dans l’exécution des engagements contractuels de la part du fermier.

Le Premier Ministre a, enfin, abordé la question de la modernisation de l’Administration, en indiquant que les services de l’Etat devront travailler, avec encore plus de rigueur, d’efficacité, de méthode et de célérité, en vue d’ancrer la culture de la gestion axée sur les résultats, dans les différents départements ministériels qui devront, à leur tour, développer en leur sein des capacités plus affirmées de planification, de suivi-évaluation et de productivité.

Le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a rendu compte au Conseil de l’état d’avancement des travaux de réparation de la conduite d’eau de Keur Momar SARR. Elle a indiqué, à ce sujet, que les techniciens se montrent très optimistes quant à la finalisation dans des délais très raisonnables des travaux.


Vendredi 27 Septembre 2013 - 11:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter