Pénurie de gaz butane : La « galère » du peuple est loin d’être finie



Pénurie de gaz butane : La « galère » du peuple est loin d’être finie


Le navire attendu à Dakar n’arrivera pas finalement aujourd’hui jeudi. Les raisons de météo sont les principaux motifs de ce retard, selon la Société africaine de raffinage (Sar). Pour l’instant, les ménagères continuent de tirer le diable par la queue avant des alternatives : charbons, morceaux de bois. Le bateau avec ses 4 mille tonnes de gaz butane reste toujours coincé en pleine mer, précisément dans le golf de Gascogne (Océan atlantique, Europe). La Sar ignore toujours quand est-ce qu’elle verra ce navire ramener la cargaison de gaz butane, selon la Rfm.

La Société africain de raffinage annonce également qu’une négociation est en cours avec un bateau arrivé récemment en Mauritanie voisin. Mais ce navire n’a à son bord que mille tonnes de gaz. Une quantité qui pourrait seulement tenir que trois jours de consommation au Sénégal. Cependant, le Cap vert sollicite également cette petite quantité de 1000 tonnes.  



Jeudi 21 Février 2013 - 14:03


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter