Père de feues Adja Arame et Sophie, Fallou Gueye n'attend qu'une chose



Les horribles faits se sont produits dans la nuit du 6 au 7 avril, trois (3) sénégalaises sont mortes dans leur appartement sis à Casablanca. Les dépouilles mortelles de feues Seynabou Ndoye, Adja Arame et Sophie Gueye seront finalement rapatriées à Dakar ce 15 avril plus précisément vers les coups de 02 heures du matin. Ce, après la levée des corps effectuée ce mardi matin au Royaume Chérifien. Le vol via la Royal Air Maroc est prévu à 23 heures. Père des sœurs décédées, Fallou Gueye dit « s’en remettre à Dieu ». «Je ne peux pas dire plus que cela », sert en effet le père éploré.
 

Un débit l’un, Fallou Gueye ne semble pas vouloir entendre parler d’une seconde autopsie. Il s’en tient à la thèse de l’asphyxie au gaz révélée par le médecin légiste marocain. «Ce sont des musulmans comme moi, je ne peux que croire en ce qu’ils disent, je ne suis pas technicien en la matière ». Il n’attend qu’une chose à savoir l’arrivée des dépouilles mortelles pour selon ses propres termes les remettre au Bon Dieu qui les lui avaient prêtées ». «Je ne peux pas dire plus », clôt-il sur les ondes de la Rfm.



Fille unique de sa mère, Seynabou Ndoye est partie à la fleur de l'âge, 25 ans.
 


Mardi 14 Avril 2015 - 13:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter