Philippines: l'armée reprend le dessus à Zamboanga

L’armée a intensifié lundi 16 septembre ses opérations contre des rebelles indépendantistes musulmans, repoussés jusqu’au rivage dans un quartier de Zamboanga et intensément bombardés. L'armée a repris la majorité des quartiers investis par les combattants du Front Moro de libération nationale (MNLF).



70 000 personnes ont été déplacés à la suite des combats entre le MNLF et les forces philippine à Zamboanga , dans le sud Philippines REUTERS/Erik De Castro
70 000 personnes ont été déplacés à la suite des combats entre le MNLF et les forces philippine à Zamboanga , dans le sud Philippines REUTERS/Erik De Castro
L’armée a continué d’avancer lundi dans les deux derniers quartiers occupés depuis une semaine par les rebelles indépendantistes musulmans du MNLF dans la ville de Zamboanga, dans le sud de l’archipel.
 
Selon le porte-parole de l’armée, les combattants sont désormais désorganisés et beaucoup auraient tenté de fuir. Nombre d’entre eux ont été repoussés jusqu’au rivage où ils ont été intensément bombardés par des hélicoptères de combat.
 
L’armée, soutenue par des véhicules amphibies a repris depuis vendredi la majorité des quartiers dans lesquels les combattants tenaient des otages et pris possession ce lundi d’une mosquée où une partie d’entre eux s’étaient retranchés.
 
70 000 habitants déplacés

 
Les nombreux impacts de balles sur les murs de cette mosquée et d’autres bâtiments témoignent de la violence des affrontements.
Environ 70 000 habitants ont été déplacés par les combats. Ils sont hébergés pour la plupart dans un stade de la ville.
 
Les combattant du MNLF avaient débarqué à Zamboanga lundi dernier depuis les îles voisines de Sulu et de Basilan. Leur chef, Nur Misuari, avait proclamé le mois dernier l’indépendance des territoires à majorité musulmane dans le sud des Philippines.

Dépéche

Lundi 16 Septembre 2013 - 13:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter