(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

Le groupe scolaire Derklé 2 et 3 est dans une situation alarmante. Il est dans un état de délabrement avancé mettant ainsi enseignants et élèves dans un état d’insécurité totale. Le cadre est loin d’être propice au développement intellectuel. Le minimum qu’auraient besoin des personnes pour avoir une vie saine n’existe pas dans ces établissements scolaires. Il n’y a ni eau, ni électricité. Et au moment où l’ordinateur est devenu un jeu d’enfant, ces écoles ne disposent pas de salle informatique. En somme les études des élèves sont totalement hypothéquées et leurs enseignants espèrent trouver la solution dans les cantines scolaires.



(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie
Situé en face de la station du rond point Liberté 6, le groupe scolaire Derklé 2 et Derklé 3 ne semble pas bénéficier des 40% du budget national consacrés à l’Education. Il est dans un piteux état. Il est en décrépitude. Pire, il agonise. Le mur de clôture qui jouxte la route de Front de terre où se trouve un arrêt bus et des «cars rapides» n’a pu résister à la force du vent. Il a fini par s’effondrer, laissant libre cours au vent et facilitant à la fois le passage aux cambrioleurs, aux drogués, aux malades mentaux. Les classes quant à elles se particularisent chacune, soit par des fissures, l’inexistence de fenêtre ou par des portes trouées. Dans un air triste le directeur de l’école Derklé 3, Mamadou Sy révèle qu’une classe a été abandonnée. «A cause de l’état de délabrement des classes, j’ai transformé la bibliothèque en salle de classe pour éviter tout risque d’accident et pour protéger les élèves du froid. En plus on a peur d’être saccagé la nuit» a-t-il indiqué. A Derklé 2 son homologue Baba Mime lui emboite le pas. Il martèle : «le froid fait des ravages dans notre école. Les élèves, en cette période de froid, ont du mal à se concentrer et nous ne pouvons pas nous enfermer dans les classes parce qu’on risque de se retrouver dans l’obscurité».

Ecole sans eau ni électricité depuis des années

En effet, il n’y a pas d’électricité dans le groupe scolaire. Il n’y en a pas d’eau non plus. Une odeur nauséabonde empeste l’air en allant vers les classes de CE1 et CE2 où se trouvent les toilettes. Les toilettes des maitres ainsi que celles des élèves sont toutes hors d’usage à cause de l’insalubrité. Selon le directeur de l’école Derklé 2, Baba Mime «l’école est privée d’électricité depuis 2006». Il poursuit, «concernant l’eau, nous avions reçu une facture très élevée nous nous sommes rendus à la mairie pour poser le problème. Le maire Waly Fall nous a signifié qu’il va le régler, depuis lors on attend». Il soutient avoir fait des démarches au niveau de la sénégalaise des eaux (SDE) sans succès.
En plus de son état piteux, l’air du modernisme n’a pas encore sonné au groupe scolaire Derklé 2 et 3. «Il n’y a ni salle informatique, ni bibliothèque pour une école qui se dit moderne» s’offusque le directeur qui, en outre, compte beaucoup sur l’aide du maire de la commune d’arrondissement Dieuppeul-Derklé. «Nous attendons de toute façon la réaction du maire, sinon l’école va écrire au ministère de tutelle pour qu’une solution définitive soit trouvée » soutient-il.

Les cantines scolaires: la solution

L’avenir des élèves est hypothéqué dans ces conditions. «Ils ne travaillent pas comme ils auraient pu le faire parce qu’ils ne peuvent pas se concentrer comme il le faut» s’offusque le corps enseignant.
Selon le directeur Baba Mine, c’est un problème de budget qui se pose dans l’école. «L’école n’a pas un budget qui lui permet de se prendre en charge. Les parents d’élèves ne réagissent pas à nos sollicitations et disent qu’ils ont déjà payé 2 000 Fcfa à l’inscription» affirme-il. Face à cette situation, Baba Mine pense que l'école doit se prendre en charge. Pour ce faire, il encourage la construction de cantines aux alentours de l’école. «Je suis pour la «cantinisation» des écoles. Car les recettes que les cantines génèrent peuvent être utilisées par les écoles pour subvenir à certains besoins».


(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie

(Photos) Sénégal-Education: les écoles Derklé 2 et 3 à l'agonie


Ndéye Maty Diagne (stagiaire)

Jeudi 19 Février 2009 - 14:18




1.Posté par Guis Guis le 20/02/2009 11:22
Cette caisse (CDC) ne vise que les milliards de la SOnatel. Puisque l'Etat a vendu ses actions et n'aura plus de dividende , il a créé une caisse pour "garder" les cautions ou dépot de garantie (9 milliards) que les clients ont versé à la Sonatel depuis une trentaine d'années.
L'Etat a aussi inventée une nouvelle taxe (RUTEL) sur les télécoms de 2% sur les chiffres d'affaires de Sonatel, Sentel, Expresso.
Il va garder les cautions, mais encaissement il n'a pas voulu rembourser quand le client résilie sa ligne. Maintenant il demande à la Sonatel de rembourser et de courrir aprés lui pour se faire rembourser des remboursements clients.
La seule entreprise encore performante malgré la crise mondiale va être démantelée par l'Etat.

2.Posté par mabonzot le 11/11/2009 09:16
ca me fait énormement plaisir de decouvrir enfin ce site. car pour la bonne éducation je vais integrer une ecole de mine ,et c'est a vous de m'oriente ; merci de votre confiance.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter