Pierre-Emerick Aubameyang: «Le Gabon a fait le nécessaire»

La satisfaction était unanime dans le camp gabonais après la victoire 2-0 des « Panthères » face au Burkina Faso, samedi à Bata, au premier tour de la CAN 2015. L’attaquant Pierre-Emerick Aubameyang savourait la manière dont son équipe a marqué deux fois. Côté burkinabè, le gardien de but Germain Sanou déplorait le manque d’efficacité offensive des « Etalons ».



Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang. REUTERS/Mike Hutchings
Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang. REUTERS/Mike Hutchings

« Je ne sais pas si on nous attend durant cette CAN, mais nous, on veut faire mal. » Pierre-Emerick Aubameyang, l’attaquant vedette du Gabon, savoure la performance des « Panthères ». Son équipe a battu celle du Burkina Faso 2-0, grâce à deux beaux buts hier, samedi 17 janvier à Bata. « Quand on joue notre football, on arrive à bien conserver le ballon, on met l’adversaire en difficulté, assure-t-il. C’est ce qui fait la différence. Nos deux buts sont superbement amenés. C’est génial ! »

« Aujourd’hui, on a su confirmer (sic) nos qualités avec cette victoire 2-0, ajoute l’attaquant Frédéric Bulot. Ça nous donne de la confiance pour la suite. » De son côté, le milieu de terrain André Biyogo Poko souligne que « ça a été un match difficile, comme ça l’a toujours été contre cette formation du Burkina Faso. Mais on a eu de la réussite aujourd’hui. »

« Le Gabon a été beaucoup plus réaliste »

A l’inverse, côté burkinabè, on déplore le manque d’efficacité offensive des vice-champions d'Afrique. « Le Gabon a été beaucoup plus réaliste que nous, regrette le gardien de but Germain Sanou. On a raté beaucoup d’occasions de but. Et Didier Ovono (le gardien de but gabonais, NDLR) a fait un très bon match. »

Pourtant, Paul Put, le sélectionneur de l’équipe du Burkina Faso, ne blâme personne dans son groupe après cette défaite. « Les joueurs ont tout donné, affirme le Belge. On a mis la pression sur le Gabon. On a dominé cette rencontre, on s’est créé des occasions. Qu’est-ce que je peux demander de plus ? Le seul problème, c’est qu’on a encaissé deux buts. »

Les vice-champions d’Afrique donnent rendez-vous le 21 janvier pour leur deuxième match dans cette Coupe d’Afrique des nations, face à la Guinée équatoriale.


Rfi.fr

Dimanche 18 Janvier 2015 - 11:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter