Pikine: Quand musulmans et chrétiens se disputent la dépouille de F.SY, morte en couches

L’hôpital de Pikine a été hier le théâtre d’une scène hors du commun. Deux familles, l’une d’obédience chrétienne et l’autre musulmane se sont disputées la dépouille d’une jeune fille.



Pikine: Quand musulmans et chrétiens se disputent la dépouille de F.SY, morte en couches
Même la mort ne l’aura pas épargné des tiraillements entre  sa famille maternelle, de confession musulmane  et celle de son père adoptif d'obédience  chrétienne. Décédée  jeudi à l’hôpital de Pikine en donnant la vie, la dépouille de la jeune F.Sy  a été  source d’une grande polémique. En effet, la jeune fille, née en 1989 d’un père musulman d’origine guinéenne et d’une mère sénégalaise musulmane, sera élevée par son père adoptif de confession chrétienne qui va l’initier au christianisme. Mais à sa majorité, elle  va davantage se rapprocher  de sa famille maternelle avec laquelle elle n’a d’ailleurs jamais coupé le cordon.


Son oncle va ainsi l’accueillir à bras ouvert chez lui  et lui faire embrasser à nouveau l’islam avec la complicité de l’imam du quartier de Gouye Fatou Maiga dans la commune de Djeddah Thiaroye Kao. « Elle  avait même intégrer un dahira et faisait régulièrement ses prières » informe-t-on dans le quartier. Cependant, jeudi dernier, son oncle, accompagné d’autres membres de sa famille, venu récupérer la dépouille de sa nièce, va se heurter au refus du père adoptif de la jeune fille, décidé qu’il était à enterrer F.Sy selon la tradition chrétienne. Une violente dispute s’en suivra. Et il aura fallu l’intervention de quelques sages femmes, leur priant d’aller trouver une solution à l’amiable. Mais ce sera peine perdue car les deux familles se sont à nouveau données  en spectacle à l’hôpital hier.


Dépassé par les événements, l’hôpital saisit le commissariat de Thiaroye qui ordonne que le corps ne soit remis à aucune des deux familles en attendant  que la lumière soit faite sur cette affaire  hors du commun.
C’est finalement sur instruction du parquet que le corps sans vie  de F. Sy sera restitué à sa mère, alitée depuis un Accident Vasculaire Cérébral ( Avc), « seule  habilitée à disposer du corps sans vie de sa fille en l’absence du père » informe-t-on. Cette dernière a  finalement décidé que sa fille soit enterrée selon le rite chrétien. Triste fin !
 


Samedi 26 Avril 2014 - 12:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter