Piqué: "Je ne suis pas un monstre"

Gerard Piqué n’est pas seulement le défenseur central vedette du Barça. Patron d’une société de jeux vidéo, le joueur catalan est revenu sur cette deuxième passion. Tout en assurant ne penser qu’à la conquête du titre en Liga.



Piqué: "Je ne suis pas un monstre"
Gerard Piqué est un homme bien occupé. Considéré comme l’un des tout meilleurs défenseurs du monde, moitié d’un des couples les plus glamour d’Espagne depuis son mariage avec la chanteuse Shakira, l’international espagnol est également l’un des dirigeants de Kerad Games, société de jeux vidéo fondée en 2012 et en pleine expansion. Un deuxième métier sur lequel est revenu l’ancien Mancunien dans une interview accordée à EFE.

"Je ne pense pas être un monstre, a-t-il ainsi expliqué au sujet de cette double casquette. Je pars du principe que chacun peut faire ce qu’il veut ou ce qui lui plaît et j’aime faire ce que je fais. Je suis un passionné et ce projet me tient à cœur. Notamment car je travaille avec des gens passionnés." Et à l’en croire, ce deuxième travail ne nuit pas à sa carrière de footballeur. Bien au contraire.

 A chaque fois que le Barça ne gagne pas une compétition, c’est un échec. 
Gerard Piqué
"Chaque joueur a sa bulle, que ce soit avec la famille ou les amis, qui permet de déconnecter du football, a-t-il ajouté. Certains ont en plus d’autres projets professionnels ou d’autres passions qui permettent de déconnecter davantage. Je pense que côtoyer le monde de l’entreprise est également profitable à un footballeur."

Et ce d’autant plus que Piqué l’assure, sa priorité va bien au Barça, qui plus est lorsque celui-ci aborde le sprint final avec trois dernières rencontres de Liga à gagner pour s’assurer d’un nouveau titre de champion. "Nous pouvons encore remporter la Liga et la Coupe du Roi, et c’est très excitant", a-t-il tout d’abord rappelé, ajoutant au sujet de la Ligue des champions "à chaque fois que le Barça ne gagne pas une compétition, c’est un échec."  Mais pour ce qui est de la Liga, les Catalans ont toutes les cartes en main et Piqué préfère être dans cette situation que dans celle de ses adversaires. "On ne dépend que de nous-mêmes et on sait ce qu’on a à faire", a-t-il conclu. 

football.fr

Vendredi 29 Avril 2016 - 13:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter