Placé sous mandat de dépôt, Oumar Sarr risque 7 ans de prison

Ce sont les dégâts collatéraux de l’affaire Lamine Diack, qui comme le disait l’autre est du « toucher couler ». En effet le secrétaire général adjoint du Parti Démocratique Sénégalais Oumar Sarr en garde-à vue depuis samedi est finalement placé sous mandat de dépôt ou il crèche à Rebeus à la chambre 43. Et vu les charges retenues contre lui, il risque de croupir en prison.



Le Secrétaire général adjoint du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) est dans une très mauvaise passe, car en effet, le maire  de Dagana risque de passer les prochaines joutes électorales en prison du fait des charges retenues par le Doyen des juges Samba Sall qui a visé les infractions de faux en écriture et diffusion de fausses nouvelles. Des infractions qui peuvent lui valoir sept (7) ans de prison, si toutefois il est coupable des faits qui lui reprochés.

En garde-à-vue depuis samedi suite à un communiqué de son parti, le PDS relatif à l’article du journal «Le Monde» à propos du supposé financement de l’opposition sénégalaise en 2012 avec l’argent en provenance de la Russie. Et, à la suite de cet article, le PDS s’en était pris au Président Macky Sall en signant un communiqué de presse. Communiqué qui vaut aujourd’hui à Oumar Sarr son placement sous mandat de dépôt.

Khadim FALL

Mardi 22 Décembre 2015 - 08:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter