Plainte contre Massaly : ce qui a fait mal au Général Mamadou Guèye Faye de la Gendarmerie

​On en sait davantage sur les vraies raisons qui ont coûté à Mamadou Lamine Massaly la liberté. C'est le général, haut commandant de la gendarmerie qui a porté plainte contre ce téméraire jeune du Parti démocratique sénégalais.



Plainte contre Massaly : ce qui a fait mal au Général Mamadou Guèye Faye de la Gendarmerie

Depuis ce vendredi soir, le jeune responsable libéral a, pourrait-on dire, rejoint Karim Wade à la maison d'arrêt de Reubeuss. Mohamed Lamine Massaly est rattrapé par une plainte déposée par le général, Haut Commandant de la gendarmerie.

Suite à sa libération par le parquet après des insultes sur la personne de la Présidente du CESE Aminata Tall, Massaly s'était spontanément rendu à la permanence du Pds. Il a déclaré devant les journalistes qu'il avait été torturé et brutalisé par les enquêteurs de la Section de recherche de la Gendarmerie.

Pis, il laissera entendre que : la "SR a été instruite de procéder à sa liquidation". Des propos qui n'ont pas plu au Haut Commandant de la gendarmerie pour le faire sortir de ses gonds. Selon nos sources au fait de l'enquête, « pour le Haut Commandant, Massaly a atteint au plus haut point l'image et l'honneur d'une institution républicaine alors même que ses propos sont dénudés de tout fondement. A cet égard, l'Autorité Militaire porte plainte, en relation avec le Parquet, contre Mamadou Lamine Massaly pour diffamation ».

Le mea-culpa de Massaly : "je présente mes excuses à la gendarmerie"

C'est ainsi qu'une chaîne de télé de la place a été requise par la SR aux fins de disposer de la vidéo dans laquelle, Massaly pilonne les pandores. Invité à déférer à nouveau à leur convocation, Massaly sera invité à visualiser la vidéo en question. Et Massaly aurait laissé entendre que sa voix a été truquée et qu'il est rasé alors que celui qui parle sur la vidéo a de longs cheveux. Mais, il finit par demander pardon aux gendarmes. N'empêche, il a été inculpé pour diffamation aussitôt qu'il a été présenté auprès du parquet.


Samedi 28 Février 2015 - 10:13




1.Posté par Leuk le 28/02/2015 13:15
Quand on fait descendre la Gendarmerie ou la Police dans l'arène politique, à l'estrade de Mamadou Lamine Massaly, y a des quoi s'inquiéter.

Et depuis quand et comment a-t-on réglé définitivement cette lancinante question des exactions notamment des sévices corporels lors de gardes-à-vue?

Qu'en est-il de la Présence de l'Avocat dans ces circonstances !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter