Plan Sénégal Emergent : le président Sall charge Aminata Touré



Plan Sénégal Emergent : le président Sall charge Aminata Touré

Le président Sall tient à son plan Sénégal Emergent. Sujet à controverse sous nos cieux après la sortie de Moubarack LO, ancien conseiller spécial du chef de l’Etat qui parle de pas moins de 2,5 milliards gaspillés dans le cadre dudit plan. Le successeur de Wade persiste et signe.

Le Conseil des Ministres s’est réuni, hier mardi 03 décembre 2013, au palais de la République, sous la présidence du Chef de l’Etat, Macky SALL qui, en l’entame de son intervention, a félicité le Gouvernement pour sa mobilisation et sa participation au séminaire gouvernemental sur le  Plan Sénégal Emergent,  qui n’a d’autre ambition que le développement durable du Sénégal.
Le Chef de l’Etat a souhaité que cette vision ainsi mise en forme, fasse l’objet d’une consolidation stratégique, à travers une mise en cohérence (technique et temporelle) de toutes les politiques publiques, mais surtout, d’un processus d’appropriation et d’implication de toutes les forces vives de la Nation.

Le Président de la République a également souligné avoir auparavant fixé le cap stratégique, donné la perspective, déterminé les orientations sectorielles prioritaires, précisé les urgences, de même que les objectifs visés et les résultats attendus. Il a demandé au Premier Ministre, de s’assurer d’une part,  de la mobilisation effective de l’Administration autour de la finalisation du Plan Sénégal Emergent avant fin décembre 2013 et d’autre part, du succès de la mise en œuvre.

Le Chef de l’Etat a aussi invité les Ministres à s’engager personnellement dans la préparation technique finale du Groupe consultatif pour le Sénégal, prévu les 24 et 29 février 2014 à Paris. Dans ce sens, le Gouvernement devra assurer une forte implication du secteur privé en termes de participation et de propositions de projets de qualité. 


Mercredi 4 Décembre 2013 - 10:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter