Plan d’austérité au Ghana

Le Ghana va faire face à un plan d'austérité du Fond Monétaire International pour le budget 2016.



Le gouvernement a puisé dans ses crédits alloués par le FMI mais affectés à d'autres secteurs pour maintenir les services d'urgence pendant la grève des médecins.

C'est une austérité qui sera des plus rudes. Après avoir pris 918 millions de dollars sur les crédits alloués par le Fond Monétaire International, le Ghana, va devoir trouver un équilibre fiscal rassurant pour le FMI.

Ces centaines de millions de dollars ont été utilisées pour maintenir les services d'urgences pendant les trois semaines de grèves des médecins. Le Ghana, contrairement à ce qui avait été dit, a bel et bien payé les frais de transport et de séjour des médecins volontaires cubains, venus lui prêter main forte.

Mais contre toute attente, le plan d'austérité proposé par le FMI pourrait être voté par une majorité des députés -aussi bien ceux appartenant à l'opposition NPP- selon John Gatsi, enseignant en Finance à l'Université de Cape Coast.

La fin de la grève des médecins donne l'occasion au gouvernement d'inclure dans son budget de 2016 la prise en compte des revendications des médecins.

Un budget qui sera suivi à la loupe par les institutions de Bretton Wood alors que le Ghana se prépare à des élections dans un peu plus d'un an.

Ces élections pourraient être un test pour le Président John Mahama car depuis son arrivée au pouvoir, l'inflation ne cesse d'augmenter affaiblissant le pouvoir d'achat des Ghanéens.

Le pays a longtemps été considéré comme ayant l'une des économies les plus croissantes, 8% grâce aux exportations d'Or, de Cacao mais aussi du pétrole exploité depuis cinq ans.

Selon le ministre des Finances, le taux d'inflation a atteint près de 18% en ce mois de juillet alors que la monnaie connaît une dépréciation de 40% par rapport au dollar.


Bbc Afrique

Lundi 31 Août 2015 - 13:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter