« Plan de vol » : Comment Wade s'est livré à un véritable jeu de cache-cache avec le régime de Macky



La journée d’hier a été très tendue. Après deux (2) ans d’absence, Me Wade doit savourer une victoire sur ses adversaires du régime actuel qu’il a fortement ébranlés. D’après plusieurs confidences, le secrétaire général du PDS a réussi à mettre le pouvoir sur le qui-vive en lui dissimulant toutes les informations concernant son vol, sa feuille de route, sa provenance. « Depuis sept jours, Me Wade a obtenu son autorisation de survol et d'atterrissage au Sénégal, mais le pouvoir ignorait tout de cela. Les autorités étatiques, les techniciens de l’aviation civile et les responsables de l’Agence des aéroports du Sénégal qui n’avaient pas reçu de demande d’autorisation de survol ont fini par croire que Wade allait voyager à bord de SN Brussels Airlines, seule compagnie dont l’arrivée à Dakar correspond à l’heure d’arrivée de Wade.


Toutes les autres lignes régulières en provenance de France ou des grandes capitales européennes atterrissent le soir. Ainsi, le régime était convaincu que Wade allait voyager à bord d’un vol de Sn Brussels », relèvent nos sources avant d’ajouter : « Pendant ce temps, la compagnie Alpha Air qui a loué à Wade un Falcon 10 a adressé aux responsables de l’aviation civile une demande d’autorisation aux noms de trois Marocains ». Et c’est à l’arrivée de l’ancien chef de l’Etat à l’aéroport de Casablanca que la compagnie Alpha Air a adressé une nouvelle demande d’autorisation, cette fois-ci avec le nom d’Abdoulaye Wade qui selon le journal "l'as" ne voulait pas que les autorités connaissement son plan de vol. 


Jeudi 24 Avril 2014 - 12:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter