Platini admet l’absence de contrat écrit

Michel Platini a admis que le versement controversé de 1,8 million d'euros reçu du président de la Fifa Joseph Blatter en 2011 ne procède pas d'un contrat écrit mais d'un accord "d'homme à homme".



Platini admet l’absence de contrat écrit

"De toute manière, j'ai appris depuis qu'en droit suisse, un contrat oral vaut comme un contrat écrit", déclare dans une interview au Monde lundi le président de l'UEFA, qui "trouve honteux d'être traîné dans la boue" et réaffirme son intention de briguer la succession de Blatter à la présidence de la Fifa.

"C'était un truc d'homme à homme. Il allait devenir président de la Fifa. La Fifa! J'avais confiance", ajoute Platini au sujet de Sepp Blatter

Il sous-entend en outre que le Suisse est à l'origine des révélations sur ce versement qui a valu aux deux hommes leur suspension de 90 jours par la commission d'éthique de la Fifa: mais "même s'il veut me tuer politiquement, je garde un peu d'affection pour ce que nous avons vécu ensemble".

Dans son interview au Monde, Platini donne des détails sur ce versement. Selon lui, l'accord avait été scellé avec Blatter en 1998, lorsque ce dernier, nouvellement élu à la tête de la Fifa, lui avait proposé d'être son "conseiller pour le foot".

Platini réaffirme que ce paiement, intervenu en 2011 soit neuf ans après la fin du travail supposé, est le solde de la somme totale.

Blatter avait sous-entendu vendredi, en parlant d'un "gentleman's agreement", que le paiement controversé n'était pas basé sur un contrat écrit.

Suspendu 90 jours par la commission d'éthique de la Fifa, comme Platini, Blatter fait l'objet d'une procédure pénale de la justice suisse pour deux raisons: ce versement de 1,8 million d'euros mais aussi un contrat avec le Caribéen Jack Warner par lequel il lui aurait cédé en 2005, très en dessous de la valeur du marché, les droits de diffusion télévisée dans la région des Mondiaux 2010 et 2014.

Aux yeux de la justice suisse, Blatter a le statut de prévenu et Platini celui de témoin assisté.
source:rfi.fr


Dior Niang

Lundi 19 Octobre 2015 - 15:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter