Plongée dans le mythe d'Osiris à l'Institut du monde arabe

« Osiris, mystères engloutis d'Egypte », l'une des expositions phares de la rentrée, ouvre au public mardi 8 septembre à l'Institut du monde arabe à Paris. 250 objets issus de fouilles sous-marines sont exposés pour retracer l'un des mythes les plus célèbres de l'histoire de l'Egypte.



Osiris est le plus fascinant  des dieux égyptiens. Fils du Ciel et de la Terre, il apporte la civilisation aux hommes avant d'être assassiné et démembré par son frère, Seth. C'est son épouse, Isis, qui retrouvera les parties du corps d'Osiris et le ressuscitera par son amour.

Les « mystères » sont les cérémonies rituelles où l'on perpétuait le mythe d'Osiris. L'exposition nous fait pénétrer là où seuls les prêtres avaient accès, et c'est Frank Goddio, l'archéologue, plongeur et commissaire de l'exposition, qui nous guide : « La célébration du mystère d'Osiris était une cérémonie initiatique et secrète. Lors de ces cérémonies, le prêtre initié faisait revivre et perpétuait le mythe osirien afin d'assurer la continuité dynastique, l'ordre et la stabilité du cosmos ainsi que la fertilité et l'abondance pour l'Égypte. »

Lors des cérémonies, la représentation d'Osiris paradait d'une ville à l'autre, comme entre Thonis-Héracléion et Canope, deux cités englouties aujourd'hui situées à 30 kilomètres au nord-est d'Alexandrie. C'est là que Frank Goddio, fondateur et président de l'Institut européen d'archéologie sous-marine (IEASM), plonge avec son équipe depuis plus de 20 ans. Ils ont ainsi découvert ces sculptures colossales en granit, ces petites statuettes en bronze, ces amulettes en or sur seulement 2 à 3 % de la superficie du site originel. 


Rfi

Lundi 7 Septembre 2015 - 16:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter