Pluies intenses dans le Var : 2 morts et une personne portée disparue



 
Deux personnes sont décédées et une autre est portée disparue dans le Var, à la suite des inondations provoquées par les pluies intenses qui se sont abattues sur le département, a annoncé dimanche soir le préfet, Laurent Cayrel. "On déplore deux victimes, un homme de 73 ans décédé dans sa cave à La Londe et un autre homme décédé dans sa voiture emportée à Pierrefeu", a indiqué la préfecture. Une troisième personne a disparu sur son bateau à La Londe. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault se rendra lundi matin dans le département, accompagné du ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

 
Météo France maintient son alerte orange pour pluies et inondations jusqu'à lundi matin. En revanche, l'alerte a été levée dans les Alpes-Maritimes et dans les Bouches-du-Rhône. "Sur les Bouches-du-Rhône, il continue de pleuvoir, mais l'activité faiblit. Les cumuls de pluie prévus ne nécessitent plus le maintien en vigilance orange fortes pluies du département des Bouches-du-Rhône", explique le bureau d'études météorologiques. "Sur le Var, les fortes pluies parfois orageuses vont perdurer jusqu'en fin de nuit de dimanche à lundi. Ces pluies sont encore régulières et durables sur le Var, même si des périodes d'accalmie temporaires sont possibles", précise Météo France dans son bulletin.

 
Dans le Var, la situation "ne va pas s'améliorer" tout de suite
Dans ce département, "la situation est très préoccupante, ça ne va pas s'améliorer cette nuit", a déclaré le préfet du Var, évoquant un "record historique de précipitations" à Hyères. Il a plu dans la région l'équivalent de deux mois de précipitations en deux jours.

 
Alors qu'une accalmie nocturne avait permis une légère décrue des cours d'eau varois, un nouvel épisode orageux, localisé mais violent, s'est produit dimanche matin, affectant surtout La Londe, mais aussi les communes du Lavandou, de Bormes-les-Mimosas, Hyères, Pierrefeu, du Luc et de Flassans. Au total, 7.300 foyers sont privés de courant, dont 6.100 sur la seule commune de La Londe.

 
Quelque 155 personnes ont d'ailleurs dû être hélitreuillées dimanche, sur la zone entre la Londe et le Lavandou. Une dizaine d'hélicoptères, des centaines de sapeurs-pompiers et des militaires de la Sécurité civile restent mobilisés sur le terrain.

 
Par ailleurs, une vingtaine de routes ont été coupées à la circulation et le trafic des trains est très perturbé, en raison de l'eau qui recouvrent les voies dans plusieurs secteurs. Cinq trains se sont même retrouvés bloqués en gare en raison d'un passage à niveau submergé par les flots.

 
Manuel Valls appelle à la "prudence"
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait appelé samedi "à la prudence", particulièrement sur "les petites routes de montagne", qui présentent des "risques très sérieux de glissement de terrain".
"Une étude très rapide aura lieu de toutes les demandes" de déclaration d'état de catastrophe naturelle, avait promis Manuel Valls. Une réunion interministérielle se tiendra à Paris le 28 janvier à ce sujet, selon le conseil général.

 
Le président (PS) de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Michel Vauzelle, proposera de son côté "une aide exceptionnelle d'urgence le 21 février, à l'occasion de la prochaine assemblée plénière, afin de venir en aide aux habitants et à l'économie de ce territoire durement touchés".

Dépêche

Dimanche 19 Janvier 2014 - 21:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter