Plus de 2000 évadés au Nigeria

Selon les autorités, plus de 2000 prisonniers se sont échappés au cours des cinq dernières années au Nigeria, principalement en raison des attaques sur des prisons par le groupe militant islamiste Boko Haram.



Le groupe militant islamiste Boko Haram explose des murs de prison pour libérer des prisonniers.
Le groupe militant islamiste Boko Haram explose des murs de prison pour libérer des prisonniers.

Des dizaines de membres du personnel pénitentiaire ont été tués pendant les raids.

En octobre, des centaines de prisonniers se sont évadés lorsque les djihadistes ont envahi la ville de Mubi. Cette semaine, ils ont explosé un mur de prison de l'Etat de Kogi pour libérer des dizaines d'autres.

Quelque 500 prisonniers se sont échappés dans la ville de Maiduguri en 2009.

D’après les officiels, le nombre de détenus évadés s’élève à 2251, dont la plupart est à ce jour encore recherché.

Les chiffres publiés par le Service des prisons nigérianes montrent qu'au 30 juin il y avait près de 57 000 hommes et femmes détenus dans 239 prisons.

Le correspondant de la BBC à Lagos a dit que les djihadistes ont récemment attaqué une usine de ciment français dans le nord du Nigeria et ont saisi une grande quantité de dynamite pour qu’il y ait plus d’évasions.

Boko Haram a causé des ravages dans le pays le plus peuplé de l'Afrique par une vague d'attentats, d’assassinats et d’enlèvements. Il veut renverser le gouvernement et créer un Etat islamique.

Beaucoup de sources disent que des soldats fuient les villes et les villages plutôt que de les défendre et que les insurgés continuent de contrôler le territoire où ils imposent leur propre version stricte de la loi islamique.


BBC Afrique

Jeudi 6 Novembre 2014 - 13:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter