Plusieurs militaires accusés de vol d'armes au Mali

Au Mali, au moins six militaires ont été arrêtés. Un chef d'état-major et le commandant d'une unité ont par ailleurs été brièvement suspendus après la découverte d'un vol d'armes de guerre dans le stock officiel.
Tout commence par une disparition mystérieuse d’armes de guerre dans un magasin de l’armée régulière malienne. Une source militaire précise que le magasin a été ouvert sans effraction.



Tout de suite après cette découverte, l’enquête commence. Résultat : le chef d’état-major de la garde nationale et le commandement du groupement de maintien de l’ordre ont été brièvement suspendus. Les deux militaires restent toujours à la disposition de la commission d’enquête. D’après nos informations, au moins six soldats ont été arrêtés dans la même affaire.

Tous des rebelles ?

Mais des questions restent en suspens : où sont les armes disparues ? A qui étaient-elles destinées ?

L’une des hypothèses est relative au processus de réintégration des ex-combattants du Nord  : chacun d'entre eux doit déposer son arme avant d’être réintégré dans l’armée ou la fonction publique.
Mais ce fonctionnement connaîtrait des failles : certains n’ont pas d’armes et ils ne sont peut-être même pas rebelles. Or, ils veulent intégrer le processus de paix. Donc avec des complicités internes, ils se ravitaillent dans le stock officiel. Un trafic juteux  qui permet à certains d’arrondir les fins de mois.

Le ministère malien de la Défense sera sans pitié pour les fautifs, assure-t-on à Bamako.

Source: Rfi.fr

Aminata Diouf(stagiaire)

Jeudi 28 Avril 2016 - 09:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter