Podor-Elections locales: l'inévitable confrontation entre Aïssata Tall Sall et Mamadou Racine SY

Mamadou Racine Sy le néo-«apériste» parviendra-t-il à déboulonner Aïssata Tall Sall ? Dans tous les cas dans le département de Podor, la confrontation entre le Parti Socialiste (PS) et l'Alliance Pour la République (APR) représentés respectivement par la mairesse socialiste Aïssata Tall Sall et l’homme d’affaires Mamadou Racine Sy est inéluctable aux élections locales. Macky Sall qui a longuement reçu l’homme d’affaires, compte sur lui pour arracher la mairie des mains du porte-parole du PS.




En effet, le président Macky Sall compte tout mettre en œuvre pour arracher la mairie de Podor des mains des socialistes. Et il aurait jeté son dévolu sur Racine Sy, qu’il a secrètement reçu en audience la semaine dernière, pour déboulonner le porte-parole du PS. Au cours de cette rencontre qui a duré des heures, Macky Sall aurait expressément demandé le soutien politique du PCA de l’IPRES dont les partisans manifestent également leur volonté de soutenir sa candidature.

«Le prochain maire de Podor, c’est Racine Sy», martèle le coordonnateur communal de l’APR de Podor. «Qu’il le veuille ou non, nous le présenterons parce que c’est dans l’intérêt des Podorois», poursuit Abdoulaye Diallo, ajoutant que Mamadou Racine Sy a beaucoup d’arguments à faire valoir pour solliciter les suffrages des populations et pour être maire de la commune. «D’abord, il a prouvé son patriotisme à travers ses nombreuses réalisations dans notre ville, dans les domaines économique et social. Son carnet d’adresses pourrait également être profitable à Podor dans la mesure où il pourrait attirer des investisseurs», argue le responsable de l’Apr. Un avis partagé aussi par sa «sœur» de parti. Rougui Ly qui soutient que, compte tenu de la massification de l’Apr à Podor, le parti ne saurait accepter que le prochain maire ne soit pas issu de leur rang. Or, dit-elle, la personne la mieux indiquée pour être le porte-étendard du parti n’est personne d’autre que Mamadou Racine Sy. «Avec lui, on aura au moins la chance d’avoir un maire qui ne fera pas que de la politique, mais initiera de véritables activités de développement pour le bonheur des populations de Podor qui en ont tant besoin», soutient Rougui LY.

 
En tout cas selon "Walfadjri", cette confrontation si elle a lieu, mettra à mal l’unité de la coalition présidentielle et les bonnes relations de mise entre Macky Sall et son allié Ousmane Tanor Dieng. Podor est aux mains de Aïssata Tall Sall et des socialistes depuis les locales de 2009. Ses partisans clament haut et fort que rien n’empêchera à la porte-parole du Ps de solliciter un second mandat. «Pour rien au monde, nous n’accepterons une quelconque candidature autre que celle de Me Aïssata Tall Sall, notre maire», avertit Bouya Wone, un des responsables socialistes locaux et bras droit de l’édile de Podor. Car d’après lui, son bilan à la tête de la mairie et le poids du PS dans la zone justifient amplement la légitimité de sa candidature. Flairant un «coup bas» des alliés de Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), Bouya Wone et ses camarades de parti avertissent qu’ils ne se laisseront pas faire et qu’ils sont «prêts à tout pour garder le fauteuil de maire». Aïssata Tall Sall est-elle du même avis que ses partisans? Ira-t-elle en coalition ou défiera-t-elle celle-ci au profit de son parti ou pour son compte personnel ?




Vendredi 11 Avril 2014 - 13:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter