Poème dédié à Cheikh Ahmadou BAMBA



Poème dédié à Cheikh Ahmadou BAMBA
Cheikh Ahmadou Bamba, Serigne Touba, Khadimoul Rassoul 
Héritier légitime et légitimé d’un homme de valeurs, l’Envoyé, qui incarne les vertus modélisées par le tout le puissant, l’Unique

Eligible et élu par l’Elu pour préserver et propager les qualités et comportements d’un aspirant modèle

Inspirateur d’une sagesse qui repose sur un livre, un homme et un chemin
Khadimoul Rassoul par décret approuvé par le Tout Puissant, khatimatoul mounajati le prouve

Homme de Dieu, soufi par le comportement et éducateur aux approches diverses et variées

Artisan de la non-violence, la culture de la paix demeure la base de son système éducatif

Honorable homme de science, de culture et de culte, il incarne un Islam pacifique basé sur la recherche du savoir, du savoir-faire et un savoir-vivre en communauté
Mouridiya, le chemin de Mame LAMP, la voie de droiture qui mène vers la demeure l’autre « TUBAA »

Architecte d’un Sénégal décolonisé, valeureux combattant qui a compris très tôt le jeu du colonisateur, l’acculturation, la domination de l’esprit

Déporté, sans raison valable, pour avoir assumé une vérité non-relative, le Cheikh revient avec les honneurs

Originaire de Mbacké-Baol, son œuvre glorifie principalement son Créateur et prie pour son idole, l’Envoyé

Une photo qu’on lui reconnaît, donne une idée de l’homme qu’il fût, un juriste musulman et soufi doublé d’un grand poète non-attaché à un monde non-éternel

Bamba-Partout pourrait être une conception preuve de son universalité, un homme sauveur pour ne pas dire le « sauveur de l’humanité»

Appartenant à la famille BOUSSO, descendant du Prophète Mohamed (PSL) de par sa mère, Sokhna Diarra BOUSSO, Serigne Touba, tout comme sa mère, ne cherche que l’agrément de DIEU

Musulman orthodoxe, fondateur de la confrérie Mouridiya, Serigne Touba, TOUT BAS mènera sa mission et TOUT HAUT s’organisera son Magal

Bâti sur Vingt Huit (28), TOU-BA, Dix Huit (18) Safar l’illustre par mille mots
Accord valeureux, accueil chaleureux, apport heureux, le Magal célèbre la foi d’un homme partant et portant un combat qui aujourd’hui nous a comblé

Dieureudieuf Borom TOUBA
 
Modou FALL
Degg moo woor 
 


Lundi 14 Novembre 2016 - 09:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter